Intervention de Jean-Jacques Bridey

Séance en hémicycle du jeudi 22 mars 2018 à 15h00
Programmation militaire pour les années 2019 à 2025 — Article 6

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaJean-Jacques Bridey, rapporteur de la commission de la défense nationale et des forces armées :

Sur le fond, je suis d'accord avec vous, et je le suis tellement que je considère que votre amendement est déjà satisfait – du reste, vous l'avez presque admis. À la fin de la semaine dernière, Mme la ministre a annoncé la création d'un fonds destiné à développer les recherches sur l'intelligence artificielle. Tout à l'heure, nous avons également adopté un amendement qui va dans le même sens. Les armées ont besoin de recherche, de développement et d'innovations pour être toujours plus efficaces.

Mais je réitérerai la remarque que j'ai faite ce matin : la politique de notre pays, en matière d'innovation de rupture et de recherche technologique innovante, ne doit pas reposer sur le seul ministère des armées : il importe que d'autres ministères s'y engagent. Il faut pour cela une vraie volonté politique, non pas pour courir derrière les États-Unis ou la Chine, mais pour rester dans la compétition. Et cela doit se faire avec nos partenaires européens. Je vous invite donc à retirer votre amendement. À défaut, je lui donnerai un avis défavorable.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion