Intervention de Danièle Obono

Séance en hémicycle du jeudi 22 mars 2018 à 15h00
Programmation militaire pour les années 2019 à 2025 — Article 16

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaDanièle Obono :

Cet amendement vise en effet à supprimer l'article 16, qui instaure des procédures dérogatoires au recrutement sur concours des personnels civils de la défense. Nous considérons que ces dérogations constitueront rapidement des précédents fâcheux, qui serviraient d'argument à la disparition progressive de la procédure ordinaire du recrutement sur concours. Il existe depuis plusieurs années une tendance politique générale, dans laquelle s'inscrit l'actuelle majorité. C'est pourquoi nous regardons avec un oeil défavorable de telles expérimentations dérogatoires.

Nous sommes attachés au recrutement sur concours, lequel garantit l'égalité et la transparence de l'accès aux emplois publics, deux principes aux fondements du modèle républicain. Toute remise en cause de ces fondements – ce que sont ces expérimentations – , même présentée comme modérée, contribue à la mise en danger et au délitement de ce modèle.

Comme l'a souligné Bastien Lachaud, ces dispositifs provoqueront une rotation importante des personnels, tandis que l'investissement dans la formation des contractuels sera de plus en plus souvent consenti en vain et sans retour satisfaisant. Plutôt que de participer à la déstabilisation de l'emploi public, il nous paraîtrait plus pertinent que le ministère mette en place un réel système de fidélisation de son personnel.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion