⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
depuis avril 2020, et les propositions de loi et rapports depuis janvier 2020 ne peuvent plus être intégrés.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.

Intervention de Saïd Ahamada

Séance en hémicycle du vendredi 19 octobre 2018 à 21h30
Projet de loi de finances pour 2019 — Après l'article 18

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaSaïd Ahamada :

Par le biais d'un mécanisme de suramortissement, l'amendement vise à permettre aux armateurs qui opèrent sur le territoire national d'acheter plus facilement des navires à propulsion au gaz naturel liquéfié – GNL – , à l'hydrogène ou à tout mode de propulsion favorisant la transition énergétique, que nous appelons de nos voeux.

Il transcrit une volonté de l'exécutif, puisque la mesure avait été annoncée lors du comité interministériel de la mer – CIMer – qui s'est tenu en novembre 2017. Des engagements ont également été pris lors des assises de l'économie de la mer de novembre 2017. Nous traduisons aussi une volonté de notre assemblée, qui avait adopté à l'unanimité, ce dont je la remercie, ma proposition de résolution relative à la lutte contre la pollution du transport maritime et à la promotion des carburants marins alternatifs.

Je remercie Mme Panonacle et M. Pahun avec qui j'ai travaillé pour instaurer des mécanismes permettant à nos armateurs de mieux se préparer à la transition énergétique.

La mesure sera favorable non seulement auxdits armateurs mais aux Françaises et aux Français qui habitent à proximité des grands ports maritimes. Nous avons envers eux une obligation sinon de résultats, du moins de moyens. Dans leur intérêt, je souhaite, comme nous tous, la disparition de la pollution atmosphérique.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion