Intervention de Agnès Pannier-Runacher

Séance en hémicycle du mercredi 7 novembre 2018 à 21h30
Projet de loi de finances pour 2019 — Mission Économie (état b)

Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d'état auprès du ministre de l'économie et des finances :

Par ailleurs, le choix de mettre le FISAC en gestion extinctive est une conséquence de la loi portant nouvelle organisation territoriale de la République, dite loi NOTRe, qui confie aux régions un rôle de chef de file en matière de développement économique.

Les régions se sont d'ailleurs emparées du sujet. L'Île-de-France, la Nouvelle-Aquitaine ou la collectivité de Corse ont par exemple instauré des dispositifs s'inspirant du FISAC, sans pour autant mobiliser 14 millions de crédits et neuf équivalents temps plein. Quelles que soient les modalités que suit l'action publique, l'important est bien, en effet, que sa gestion soit efficace, voire efficiente.

Quant à notre engagement pour l'artisanat et le commerce, il existe désormais le programme « Action coeur de ville ». La contractualisation se fait en deux mois.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion