Intervention de Philippe Gomès

Séance en hémicycle du jeudi 6 décembre 2018 à 15h00
Reconnaissance des proches aidants — Discussion générale

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaPhilippe Gomès :

L'intérêt de cet article est également de repérer les aidants et d'avoir une action proactive à leur égard, ce que ne permettent pas les dispositifs actuels.

En résumé, il s'agit pour nous d'une proposition de loi étayée et fouillée, qui répond avec justesse aux besoins des aidants.

Son rejet en bloc par la majorité nous a rendus d'autant plus interdits, alors que le contexte actuel devrait dessiller un certain nombre d'yeux.

Cette proposition de loi ne conviendrait pas pour des raisons de temporalité, un chantier de réforme de notre modèle de la dépendance comportant notamment un atelier consacré à la situation des aidants.

On peut s'interroger sur le bien-fondé de cet argument, alors que le Gouvernement ne cesse de reporter les projets de loi annoncés et que rien ne nous assure qu'ils seront examinés.

Nous vous proposons plutôt d'inscrire ces mesures dans la loi, quitte à les modifier ensuite au moment de l'examen du projet de loi relatif à la dépendance. En attendant, vous aurez fait oeuvre utile et montré que vous avez pris conscience de l'urgence dans laquelle se trouvent les aidants.

Par ailleurs, la situation sociale actuelle nous conduit à vous proposer, quasiment clés en main, un ensemble de mesures qui répondent véritablement, concrètement et sincèrement à l'attente de nos concitoyens.

Alors que le Gouvernement a montré hier – ou tenté de montrer – des signes d'apaisement en direction de la population, votre majorité a l'occasion de lui adresser à son tour un geste fort. Il n'est que temps : à la veille du Téléthon, un tel signal serait bienvenu.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion