Intervention de Thibault Bazin

Séance en hémicycle du lundi 18 février 2019 à 16h00
Agenda commercial européen et accord de partenariat économique entre l'union européenne et le japon — Discussion générale

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaThibault Bazin :

Il faut souligner, également, qu'ils sont très sensibles à la réaction de nos filières agricoles. Lorsqu'elles tirent, à raison, la sonnette d'alarme, les Français se sentent immédiatement concernés. Cela laisse présager de potentielles difficultés s'agissant des accords avec le MERCOSUR et avec la Nouvelle Zélande et l'Australie, par lesquels nos intérêts sont menacés.

Il n'en reste pas moins que cette proposition de résolution n'échappe pas aux défauts de ce type de texte. Consistant en un long verbiage de « yakafokon » dont l'utilité n'est pas démontrée, elle traduit essentiellement la frustration parlementaire – compréhensible – de ne pas être associé à ce type d'accords commerciaux, et en appelle à une meilleure information du Parlement au moment de la rédaction du mandat de négociation. Elle a également le mérite de souligner le manque de transparence qui prévaut généralement dans ces négociations, accentuant le sentiment de dépossession de nos concitoyens. Elle soulève aussi, une fois de plus, le décalage entre les ambitions affichées par les accords de Paris et leur traduction dans les accords commerciaux internationaux.

Le groupe Les Républicains ne voit pas l'intérêt de voter sur cette proposition de résolution et regrette que, une fois de plus, l'Assemblée nationale perde son temps en débats inutiles en séance, quand ceux-ci peuvent parfaitement avoir lieu en commission. Arigato gozaimashita !

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion