Intervention de Agnès Buzyn

Séance en hémicycle du jeudi 21 mars 2019 à 21h30
Organisation et transformation du système de santé — Après l'article 7 quinquies

Agnès Buzyn, ministre des solidarités et de la santé :

Je comprends cet amendement d'appel, madame Mauborgne. Vous avez raison, la compétence en matière de plaies aiguës ou chroniques est en effet essentielle, l'existence même de DU spécifiques le montre.

Malheureusement, le DU ne suffit pas pour faire reconnaître une compétence autonome. La prescription des produits nécessaires pour le soin des plaies relève du médecin prescripteur ; dans le cadre de la coopération entre les professionnels, nous l'avons dit tout à l'heure, il peut établir une prescription pour six mois renouvelables. Nous travaillons, je l'ai dit aussi, sur ce forfait de prise en charge ainsi que sur l'amélioration des coopérations et sur l'autonomie des infirmiers et des infirmières, notamment lorsque les patients sont atteints de pathologies chroniques.

Votre proposition s'inscrit donc dans la démarche que nous développons. J'entends votre demande de reconnaissance de la spécificité de la compétence en matière de plaies et nous allons y travailler. Je ne peux toutefois pas donner un avis favorable à votre amendement.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion