⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
depuis avril 2020, et les propositions de loi et rapports depuis janvier 2020 ne peuvent plus être intégrés.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.

Intervention de Rémi Chabrillat

Réunion du jeudi 21 mars 2019 à 9h30
Mission d'information relative aux freins à la transition énergétique

Rémi Chabrillat, directeur production et énergies durables de l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (ADEME) :

Oui. J'ai cité cet exemple pour expliquer le mécanisme.

C'est aussi une garantie de long terme. Le débit doit se maintenir sur la durée. Il y a une deuxième tranche. C'est un système de cautionnement mutuel qui fonctionne bien. Le taux d'échec est faible et rarement intégral. On n'abandonne pas, on remonte un peu et en creusant en biais, on finit par trouver, mais le surcoût est pris en charge.

Enfin, nous avons retenu dans nos visions l'hypothèse d'une part assez importante de biogaz pour la mobilité. Nous ne sommes pas en contradiction avec NégaWatt. Nous avons fait des choix un peu différents, mais nous prenons aussi en compte le développement des pompes à chaleur, notamment pour le logement individuel. À terme, la mobilité pourra être largement basée sur le biogaz – en 2060, un certain nombre d'entre nous ne sera plus là pour le voir.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion