Intervention de Jean-Baptiste Djebbari

Séance en hémicycle du jeudi 12 septembre 2019 à 9h00
Mobilités — Article 1er a

Jean-Baptiste Djebbari, secrétaire d'état chargé des transports :

Je voudrais indiquer les points d'accord avec M. Ruffin et lui dire ce que nous pensons qu'il convient de faire aujourd'hui.

La diminution par deux de la part du fret ferroviaire est un fait, qui résulte de plusieurs facteurs, notamment de choix politiques au sein de l'Union européenne qui se sont traduits par une fiscalité favorable au transport routier. Je suis d'accord avec vous : ce furent là des choix politiques de la part des gouvernements successifs. Je suis d'accord aussi s'agissant des circonstances de la désindustrialisation de la France, qui a eu pour effet de ne plus faire transporter des matériaux pondéreux par la voie ferrée et de réduire le poids économique du fret ferroviaire. Enfin, cet état de choses découle de l'échec de l'Europe à construire des protections pour les salariés du secteur du transport de marchandises.

Toutefois, le cadre social a récemment fait l'objet d'avancées notables dans le cadre du paquet mobilité.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion