Intervention de Agnès Pannier-Runacher

Séance en hémicycle du jeudi 31 octobre 2019 à 9h00
Projet de loi de finances pour 2020 — Économie - engagements financiers de l'État

Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d'état auprès du ministre de l'économie et des finances :

Je remercie Mmes et MM. les rapporteurs spéciaux, ainsi que Mme et MM. les rapporteurs pour avis, pour leur analyse très détaillée et exigeante des crédits des missions présentées par le ministère de l'économie et des finances. Je remercie également les orateurs des groupes pour leurs interventions. C'est pour moi l'assurance d'un débat de grande qualité. Je répondrai aux points que vous avez soulevés en m'appuyant sur les grands objectifs qui sont les nôtres dans le cadre du projet de loi de finances pour 2020.

Je veux tout d'abord rappeler la situation économique et le contexte dans lequel s'inscrit cette mission : un chômage au plus bas depuis plus de dix ans ; une création d'emplois industriels – vous l'avez relevé, monsieur Roussel – , certes pas aussi importante que leur destruction entre 2000 et 2016, mais qui se poursuit depuis 2017 ; une prévision de croissance qui se confirme à un niveau supérieur à celui de nos partenaires européens comparables et qui met en évidence la résilience du modèle français et la portée des réformes que nous avons faites.

La question n'est pas d'avoir plus de moyens mais de faire mieux avec ceux dont on dispose. Je ne doute pas que ceux d'entre vous qui rappellent assez régulièrement au Gouvernement l'importance d'une bonne maîtrise des finances publiques…

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion