Intervention de Stéphanie Kerbarh

Séance en hémicycle du jeudi 19 décembre 2019 à 21h30
Lutte contre le gaspillage et économie circulaire — Après l'article 12 h

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaStéphanie Kerbarh, rapporteure de la commission du développement durable et de l'aménagement du territoire :

Si les activités liées au traitement des déchets peuvent bénéficier de taux réduits de TVA en application de la directive européenne de 2006, et plus précisément de son annexe III, ce n'est pas le cas des biens constitués de matériaux recyclés ou biosourcés. L'amendement no 217 est donc contraire au droit européen, de même que les amendements no 67 et identiques ainsi que l'amendement no 1656 .

Les amendements no 68 et identiques le sont également, non seulement pour les raisons que je viens d'exposer mais également parce que les activités de réemploi ne peuvent bénéficier d'un taux réduit de TVA dans la mesure où, à la différence de la réutilisation, elles concernent des objets n'ayant pas le statut de déchets. De plus, la liste des activités de recyclage pouvant bénéficier d'un taux réduit est limitativement énumérée par la directive européenne. Pour toutes ces raisons, avis défavorable.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion