Intervention de Guillaume Peltier

Séance en hémicycle du mardi 4 février 2020 à 15h00
Questions au gouvernement — Islam politique

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaGuillaume Peltier :

Ma question s'adresse à M. le Premier ministre. Nous, députés de la nation, voyons chaque jour nos compatriotes s'alarmer à juste titre du travail qui ne paye pas, des salaires trop bas, des impôts trop lourds et des provinces méprisées. Mais partout, les Français nous parlent aussi, à voix basse ou avec éclat, du grand défi de notre siècle, qui touche à l'âme de notre nation: je veux bien sûr parler de l'islam politique qui est notre adversaire, et qui ronge notre République.

Il est inacceptable que des familles soient contraintes de déménager parce qu'elles sont juives. Il est inacceptable que dans des écoles, des professeurs ne puissent pas enseigner librement la Shoah. Il est inacceptable que, dans des hôpitaux, des hommes ou des femmes refusent de se faire soigner par des médecins ou des infirmiers parce qu'ils sont de sexe opposé. Inacceptable aussi que, selon les chiffres de votre ministre de l'intérieur, 150 quartiers soient sous l'emprise de l'islam radical. Inacceptable qu'une jeune fille, Mila, soit menacée par les plus fanatiques et abandonnée par les plus lâches.

Rappelons ici, aux yeux du monde, que la laïcité chez nous n'est pas une valeur négociable, car elle permet de faire vivre ensemble ceux qui croient au ciel et ceux qui n'y croient pas. Aucune loi religieuse ne doit s'imposer aux lois de la République, car, si la loi doit protéger la foi ou l'absence de foi, la foi quant à elle ne doit jamais dicter la loi. La République ne doit plus céder !

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion