Intervention de Pierre-Henri Dumont

Séance en hémicycle du jeudi 14 mai 2020 à 21h30
Diverses dispositions liées à la crise sanitaire à d'autres mesures urgentes ainsi qu'au retrait du royaume-uni de l'union européenne — Après l'article 1er ter

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaPierre-Henri Dumont :

Si vous le voulez bien, madame la présidente, je vais présenter mes trois sous-amendements – les deux derniers, les sous-amendements nos 558 et 559 étant des propositions de repli.

Pour reprendre l'argumentaire de mon collègue Sébastien Huyghe, cent quatre-vingts jours, c'est la moitié d'une année : imaginer que l'administration ne serait pas capable de statuer sur l'ensemble des titres de séjour qui arrivent ou qui arriveraient à expiration pendant une aussi longue période est un manque de confiance dans ses capacités.

Année après année, le nombre d'étrangers entrant légalement sur le territoire augmente : ce n'est pas un scoop ! Les demandes d'asile croissent à tel point que la France est devenue le pays d'Europe qui en reçoit le plus grand nombre. Il convient de montrer que, malgré l'état d'urgence sanitaire, nous appliquons la politique annoncée par le Gouvernement il y a quelques mois, à savoir limiter le nombre d'entrées au strict minimum et accueillir dignement et fermement les demandeurs d'asile qui ont besoin de la protection internationale de la France ; s'agissant des personnes qui se trouvent dans notre pays, il faut faire en sorte qu'elles respectent l'ensemble de nos droits et de nos devoirs. Voilà pourquoi je propose de réduire la durée de la prolongation de validité des documents de séjour proposée par le Gouvernement.

1 commentaire :

Le 21/05/2020 à 23:45, conservateur6 a dit :

Avatar par défaut

Si la France reçoit de plus en plus de demandes d'asile, nous connaissons donc une crise migratoire. Il faut oser nommer les choses, comme Mme Ménard l'a fait.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion