⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions,
les propositions de loi, les rapports et les votes ne peuvent plus être intégrés pour certains depuis plusieurs mois.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.

Intervention de Damien Abad

Séance en hémicycle du mercredi 15 juillet 2020 à 15h00
Déclaration de politique générale du gouvernement débat et vote sur cette déclaration

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaDamien Abad :

Nous n'en pouvons plus de cette théorie du ruissellement, qui nous fait croire que c'est en s'occupant uniquement des premiers de cordée que l'on va augmenter le pouvoir d'achat de tous les Français. Nous croyons, au contraire, à la France des milieux de cordée, de ceux qui n'ont jamais droit à rien et paient toujours tout, de ceux qui sont trop riches pour être aidés et pas assez pour vivre dans les grandes villes. Nous croyons en cette France des classes moyennes, car un pays sans classe moyenne est un pays où le lien social est rompu.

Nous savons que vous êtes un serviteur de l'État. Mais vous êtes le capitaine d'un bateau France à la dérive, vous êtes à la tête d'un gouvernement quelque peu baroque, au sein duquel s'affronteront les partisans de la décroissance et ceux de la relance, ceux qui veulent réformer les retraites et les partisans du statu quo, ceux qui ne transigeront pas avec l'autorité de l'État et ceux qui resteront dans une ambiguïté coupable. La cohérence de l'action gouvernementale promet d'être souvent mise à mal.

Vous vous dites de droite : or, en même temps, vous allez devoir composer avec une bonne partie de ministres de gauche, à la tête de portefeuilles clés comme l'environnement, le travail ou la santé. Comment conduire une vraie réforme des retraites et mettre en place une mesure d'âge indispensable pour préserver les pensions de retraites des Français, quand plusieurs de vos ministres y sont ouvertement défavorables ? Comment amorcer une relance économique extrêmement puissante pour accélérer la croissance avec une ministre de l'écologie, promue numéro 2 de votre gouvernement, qui milite pour l'idéologie punitive de la décroissance – une ministre de l'écologie que Gérald Darmanin qualifiait d'ailleurs, il y a cinq ans, de « khmer verte » ?

1 commentaire :

Le 28/07/2020 à 01:15, conservateur6 a dit :

Avatar par défaut

Je n'ai pas connaissance, à ce jour, d'écolos qui ne soient pas des "khmers verts" ou des "pastèques".

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion