⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
depuis avril 2020, et les propositions de loi et rapports depuis janvier 2020 ne peuvent plus être intégrés.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.

Intervention de Brigitte Bourguignon

Séance en hémicycle du jeudi 22 octobre 2020 à 15h00
Projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2021 — Article 16

Brigitte Bourguignon, ministre déléguée chargée de l'autonomie :

Je pense que nous partageons tous la même ambition. Nous avons tous constaté que, si tout le monde devrait pouvoir accéder à l'information dans de bonnes conditions, ce n'est pas encore le cas, tant s'en faut. Nous travaillons à la mise en place d'un système répondant aux exigences exprimées par ces amendements, mais nous n'y sommes pas encore, dans la mesure où les retours qui nous parviennent au sujet des MDA, par exemple, ne sont pas tout à fait probants.

Dans le cadre de la préparation du Laroque de l'autonomie, nous avons demandé à M. Dominique Libault de nous rendre un rapport sur ces guichets uniques, que nous préférons appeler « maisons de l'autonomie », mais qui rendront les mêmes services. Il est évidemment hors de question qu'il ne s'agisse que d'un service numérique : les MDA, que j'ai eu l'occasion d'observer, offrent des services beaucoup plus larges et fonctionnent très bien.

Je salue le travail réalisé depuis trois ans par Sophie Cluzel sur les MDPH. Nous travaillons à la mise au point d'un parcours d'autonomie que nous voulons universel et transversal, ce qui passera obligatoirement par la loi, mais il semble un peu prématuré de vouloir prendre une décision sur ce point dès aujourd'hui. C'est pourquoi je me vois contrainte d'émettre un avis défavorable sur ces amendements.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion