⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commission
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.
Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.

Intervention de Philippe Vigier

Séance en hémicycle du mardi 24 novembre 2020 à 21h00
Projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2021 — Article 26

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaPhilippe Vigier :

L'amendement de Stéphanie Rist est intelligent. Pour qui connaît les difficultés informatiques rencontrées dans les hôpitaux, il apparaît évident que l'interopérabilité entre les systèmes d'information de la santé doit être une exigence absolue. Dans le cas contraire, l'organisation continuera à ressembler aux tuyaux d'un orgue : chacun dépense beaucoup d'argent pour des systèmes qui ne communiquent pas. C'est pour cette raison que le fameux DMP, ce dossier attendu depuis si longtemps qui doit rassembler toutes les informations médicales, ne fonctionne toujours pas.

L'interopérabilité est à la base de tout. Si on ne la met pas en place, l'échec est assuré. L'inscription dans la loi de l'interopérabilité parmi les critères d'attribution d'un marché public me semble frappée au coin du bon sens. La refuser reviendrait à assumer pour longtemps des dépenses inutiles.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion