⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commission
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.
Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.

Intervention de Olivier Véran

Séance en hémicycle du lundi 30 novembre 2020 à 21h00
Amélioration du système de santé par la confiance et la simplification — Article 1er

Olivier Véran, ministre des solidarités et de la santé :

Je vais avoir l'occasion de préciser certains points concernant la notion de profession médicale intermédiaire qui, comme cela a été souligné, a fait couler beaucoup d'encre. Il est vrai que les mots ont un sens et qu'en santé, un mot est souvent une crise. Mieux vaut donc expliciter les choses.

J'ai entendu dire tout à l'heure que la création de cette profession nous permettrait de résoudre le problème des déserts médicaux. Même si je ne suis pas très âgé, il se trouve que j'ai connu un médecin ayant lui-même connu un officier de santé. Dans un temps pas si lointain, les officiers de sa santé étaient des médecins ayant suivi un cursus plus court que les médecins classiques et universitaires. Je ne voudrais pas malmener l'histoire de France, mais il me semble que leur profession avait été créée par Napoléon. Ils ne pouvaient travailler non dans les villes, mais dans les campagnes. La profession a été supprimée au début du siècle dernier, si bien que certains d'entre eux étaient encore en exercice lorsqu'ont débuté des médecins qui sont aujourd'hui très âgés. Or ce modèle n'est pas ce que nous souhaitons revivre, et personne ne l'a défendu.

J'ai aussi entendu – c'est assez emblématique, madame la députée Pujol – que les premiers concernés par les professions médicales intermédiaires sont les médecins. Ce n'est pas le cas : les premiers concernés par le système de soins sont en général les patients.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion