⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
depuis avril 2020, et les propositions de loi et rapports depuis janvier 2020 ne peuvent plus être intégrés.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.


Les amendements de Laure de La Raudière pour ce dossier

7 interventions trouvées.

Nous abordons ce soir le quatrième thème du grand débat national : l'organisation de l'État et des services publics. Le mouvement des gilets jaunes, cela a déjà été dit, est issu à l'origine des territoires ruraux, où le sentiment d'abandon est fort, et où le sentiment que tout est fait pour les grandes villes, et rien pour les ruraux est omni...

Il était pourtant peut-être possible d'envisager de créer un partenariat avec le bureau de poste, ou avec une banque, pour permettre l'encaissement en liquide des impôts des quelques personnes qui souhaitent encore procéder de cette manière. Cela n'a même pas été étudié. Voilà ce qu'il faut changer, messieurs les ministres !

Peut-être, mais la solution n'est toujours pas en place ! J'ai reçu, il y a six mois, un appel de mon directeur départemental des finances publiques, mais nous attendons toujours la solution de remplacement. Cela explique la réaction de nos concitoyens.

Tant mieux si cela a été voté, mais ce n'est pas encore en place. Je vous parle de ce que je constate sur le terrain.

Tant mieux si vous avez apporté une solution, mais je vous donne un exemple contraire. Apportez donc une solution dans tous les domaines. Ce que je vous demande, c'est que, chaque fois que l'on décide de fermer un service public dans le territoire, on pense à une solution de substitution pour les citoyens. Beaucoup de services publics sont aujo...

C'est ce qui conduit parfois à des décisions prises hors sol, comme le transfert de la compétence de gestion de l'eau par la loi portant nouvelle organisation territoriale de la République – NOTRe – , ou la fixation de la taille des intercommunalités, ou encore la fermeture de certains services publics de proximité. Une telle politique répond ...

C'est pourquoi le groupe UDI, Agir et indépendants préconise que chaque citoyen dispose des coordonnées d'un agent administratif référent et polyvalent de proximité, pour que celui-ci puisse l'assister dans ses démarches administratives variées, en direction de l'État, des partenaires de l'État ou des collectivités. Plutôt que penser « maison d...