⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commission
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.
Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.


Les amendements de Meyer Habib pour ce dossier

12 interventions trouvées.

Monsieur le président, monsieur le secrétaire d'État, madame la présidente de la commission des affaires étrangères, madame la rapporteure, mes chers collègues, notre assemblée est appelée cet après-midi à examiner le projet de loi autorisant la ratification de l'accord relatif aux services aériens entre, d'une part, l'Union européenne, d'autre...

La raison est simple – elle a été brillamment soulignée à l'instant par notre collègue Goasguen : l'obsession anti-israélienne tenace de l'extrême gauche, cette phobie irrationnelle. Entre le groupe communiste et la France insoumise, c'est la course, la course à qui ira le plus loin dans la détestation d'Israël !

Sur le supplice du peuple syrien, martyrisé, ces enfants affamés et gazés depuis sept ans : silence radio. Sur la disparition dramatique des chrétiens d'Orient, dont certains ont été littéralement crucifiés en 2015 – nous en parlions tout à l'heure dans le cadre du groupe d'études présidé par Claude Goasguen : pas un mot. Sur les 40 millions ...

Sur la République islamique d'Iran, matrice du djihad mondial, qui déstabilise tous les États de la région : rien. Rien non plus sur les centaines d'étudiants tués, assassinés, massacrés par Maduro, héritier sanguinaire de votre mentor, Chavez, au Venezuela.

… à Chypre, en Ukraine : rien. Sur la Corée du Nord : rien. Non, votre seule obsession, c'est Israël ! Ces mêmes élus communistes et insoumis projetaient de se rendre en Israël, non pour une visite apolitique, amicale ou touristique, mais pour soutenir les chefs terroristes Marouane Barghouti – condamné à cinq peines de prison à perpétuité –...

… membre du FPLP, le Front populaire de libération de la Palestine, directement responsable, chez nous, en France, de l'attentat de la rue Copernic, du détournement de l'avion d'Air France et d'autres attentats encore.

Fait rare, le 15 novembre, lors des questions au Gouvernement, incapables, tout comme aujourd'hui, d'entendre certaines vérités, ces élus ont préféré quitter l'hémicycle. Depuis des années, on ne compte plus les mairies communistes qui décernent à des terroristes palestiniens le titre de citoyen d'honneur, qui rebaptisent des places ou des rues...

C'est pour vous une obsession ! La phobie d'Israël fait partie intégrante de l'ADN de l'extrême gauche. N'ayons pas peur des mots : c'est une stratégie clientéliste en direction de l'électorat arabo-musulman des quartiers, où, hélas, l'antisémitisme est devenu ces dernières années un véritable code culturel. Je voudrais, d'ailleurs, rendre ici...

C'est ma conviction absolue. Après Toulouse, il y a eu Charlie ; après l'Hyper Cacher, il y a eu le Bataclan et Nice. Ne l'oubliez jamais, mes chers collègues ! C'est pourquoi, alors que l'extrême gauche n'a de cesse de diaboliser Israël, nous, nous considérons, en tant que républicains, humanistes, européens, qu'il est de notre intérêt de nou...

Mes chers collègues, cette obsession anti-israélienne est contraire à nos intérêts et à nos valeurs. Elle importe le conflit sur notre sol et favorise un climat délétère et mortifère. Nous appelons tous de nos voeux, sur tous les bancs, la paix au Proche-Orient, mais, de grâce, que l'amitié de certains pour le peuple palestinien ne les égare pa...

Je termine, monsieur le président. Ni le boycott ni l'incitation à la haine prônée par les dirigeants palestiniens n'apporteront une solution au conflit.

Je vous demande vingt secondes encore. Comme l'a dit Victor Hugo, « aucune vertu ne peut se loger dans la haine ». Au contraire, les échanges économiques, culturels et humains, le « doux commerce », comme l'appelait Montesquieu, créent les conditions d'une paix juste et durable, dans la sécurité et la prospérité.