Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Gwendal Rouillard
Question N° 18103 au Ministère de l'éducation nationale


Question soumise le 26 mars 2019

Être alerté lorsque cette
question aura une réponse

e-mail
par e-mail

M. Gwendal Rouillard attire l'attention de M. le ministre de l'éducation nationale et de la jeunesse sur l'inquiétude de nombreux parents d'élèves, enseignants, formateurs quant aux conséquences extrêmement dommageables qu'aurait immanquablement la réduction des enseignements généraux en lycée professionnel. Tous reconnaissent à l'école le devoir de préparer les jeunes au monde du travail. Mais tous partagent l'idée que l'école forme aussi des citoyennes et des citoyens, à l'esprit critique et en capacité demain de faire société. Le contexte actuel doit inviter à réinterroger les défis que constituent le civisme, l'exercice de la citoyenneté, la culture générale et donc la place des enseignements généraux dans le parcours des élèves. Il souhaiterait conaître ses intentions sur ces sujets.

Réponse

Cette question n'a pas encore de réponse.

1 commentaire :

Le 12/02/2020 à 14:44, THOMAZEAU a dit :

Avatar par défaut

Bonjour, Étonnant un an après qu'aucune réponse n'ait été apportée à cette grave question.Il semble que les comptes d'apothicaire aient abouti, encore une fois (après 2009, réforme Darcos + Blanquer DGESCO), à appauvrir l'apport culturel vers ces élèves déjà défavorisés pour la plupart. Il est des réformes qui fabriquent discrètement de la violence. Car moins d'enseignement du français et de l'Histoire Géographie EMC, c'est aboutir au final à moins de repères et moins de mots pour exprimer sa souffrance, ses difficultés ou ses atouts. Et sans mots on sait vers quoi on peut éventuellement se diriger : la résignation ou la colère ... Peut-on accepter une sous catégorie de citoyens dans notre communauté française ?.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion