Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Pierre Cordier
Question N° 25994 au Ministère de l'europe


Question soumise le 21 janvier 2020

M. Pierre Cordier appelle l'attention de M. le ministre de l'Europe et des affaires étrangères sur la situation des chrétiens au Nigeria. Le 26 décembre 2019, Martha Bulus, une chrétienne, a été assassinée, quelques jours avant son mariage, alors qu'elle se rendait sur les lieux de la future cérémonie, dans l'État d'Adamawa, un fief de Boko Haram. Selon le porte-parole du diocèse de Maiduguri, la future mariée et ses accompagnants ont été égorgés par des hommes soupçonnés d'appartenir à Boko Haram. Le même jour, le groupe État islamique en Afrique de l'Ouest (ISWAP) a diffusé une vidéo montrant l'exécution de 11 hommes, présentés comme des chrétiens. C'est « un message aux chrétiens du monde entier » en pleine période de Noël, y affirme un homme au visage masqué. Selon l'AFP, l'homme ajoute qu'il s'agissait de venger la mort du chef de Daech, Abou Bakr Al-Bagdhdadi, tué en octobre 2019 en Syrie. Selon l'ONG Humanitarian Aid Relief Trust (HART), plus d'un millier de chrétiens ont été assassinés en 2019 au Nigeria. Il lui demande par conséquent d'intervenir auprès du gouvernement d'Abuja afin de s'assurer qu'il mettra tout en œuvre pour protéger ces chrétiens.

Réponse émise le 25 février 2020

Depuis début décembre 2019, les deux factions de Boko Haram ont exécuté une vingtaine d'otages dont les onze chrétiens figurant dans la vidéo publiée le jour de Noël, un pasteur ainsi que quatre travailleurs humanitaires, deux soldats et un policier. La faction liée à l'État islamique cible aussi les populations civiles, y compris de confession chrétienne, tout en le revendiquant dans sa propagande. La faction historique de Boko Haram continue par ailleurs de faire de nombreuses victimes, chrétiennes comme musulmanes, en attaquant les bases militaires et les populations. Les tensions restent également fortes dans le centre du pays où les conflits agropastoraux mettent aux prises des éleveurs transhumants fulanis et des agriculteurs de différentes communautés dont chrétiennes. Ces conflits ont fait de très nombreuses victimes dans l'ensemble de ces communautés. La France apporte un soutien au Nigéria et aux autres pays du bassin du lac Tchad dans la lutte contre Boko Haram afin de mettre un terme à ce conflit qui a fait 36 000 morts depuis 2009 selon les Nations unies. Ce soutien inclut l'appui européen à la Force multinationale mixte créée par le Nigéria, le Tchad, le Cameroun, le Niger et renforcée par le Bénin.

1 commentaire :

Le 29/01/2020 à 12:42, chb17 a dit :

Avatar par défaut

Mais oui, il est utile de protéger les civils, qu'ils soient chrétiens ou autres.

Pas sûr que la France, embarquée dans des guerres impérialistes extrêmement destructrices, soit très pertinente ou crédible dans ce type de démarche. Cf notre président dans son piètre remake de Jacques Chirac à Jérusalem, alors qu'il soutient tant qu'il le peut l'apartheid israélien !

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion