⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020 ni ceux d'hémicycle depuis avril 2021. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation. Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.


Les amendements de Sandrine Mörch pour ce dossier

6 interventions trouvées.

Il vise à compléter le code du travail pour mentionner explicitement l'adaptation des compétences professionnelles à la transition écologique comme cinquième objectif de la formation tout au long de la vie. En effet, si la transition écologique crée de nombreux nouveaux métiers, la plupart des métiers actuels existeront encore dans vingt ou tre...

Je salue cet article qui permettra de faciliter l'orientation vers des formations aux métiers de la transition écologique. Cependant, nous pouvons aller plus loin en précisant que les personnes qualifiées dans la transition écologique doivent être des représentants d'instituts de formation. Il s'agit de valoriser tous les dispositifs de formati...

Il y a, en France, près d'un million de jeunes de seize à vingt-cinq ans qui ne sont ni en emploi, ni en formation, ni en études – les fameux NEET. D'un autre côté, les métiers de la transition écologique se développent et recrutent. L'amendement vise à intégrer la sensibilisation aux métiers de la transition écologique et aux formations qui y...

Je vous remercie pour ces explications. Je retire l'amendement, en rappelant qu'avec ce secteur riche de sens où de nombreux métiers sont en train de s'inventer, nous avons un antidote à la désespérance des jeunes. Il faut travailler au corps la question de l'orientation, parce que la jeunesse ne recourt pas à ce service.

Je souhaite évoquer l'engagement concret des jeunes. Depuis le début de la crise de la covid-19, la jeunesse est sous pression, fortement percutée dans sa vie quotidienne, extrêmement lucide sur ses difficultés, mais en même temps combative et prête à rebondir. Entraide, fraternité, solidarité, ces mots parfois galvaudés ont repris tout leur se...

J'insiste sur le fait que la crise est un moment opportun pour pousser à son paroxysme l'engagement des jeunes, qui n'ont qu'une envie, celle de conduire des projets, mais sont souvent un peu bridés par le monde adulte. Je retire l'amendement.