⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020 ni ceux d'hémicycle depuis avril 2021. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation. Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.


Les amendements de Stanislas Guerini pour ce dossier

3 interventions trouvées.

Vous faites un constat que l'on peut largement partager : celui des difficultés vécues par les jeunes. Comme vous, nous voyons les files d'attente devant les banques alimentaires ; comme vous, elles nous heurtent ; comme vous, nous rencontrons des jeunes qui ont perdu leurs jobs étudiants et cette situation ne nous laisse évidemment pas indiffé...

Et je le dis, madame la ministre déléguée : si la situation perdure, il faudra en prolonger l'application. Il y a eu l'aide alimentaire pour les jeunes – ces trois dernières semaines, 1,3 million de repas à 1 euro leur ont été distribués ; il y a le plan « 1 jeune, 1 solution » – au total 1 million de solutions de toutes natures ont été apporté...

Malgré la crise, malgré les difficultés, nous n'avons pas perdu notre boussole, et c'est en cela que réside notre deuxième différence. Notre boussole, c'est celle de l'émancipation, c'est-à-dire celle de l'accompagnement, de la formation, du travail. Nous ne pouvons pas nous résoudre à créer des allocations sans condition, sans accompagnement ; …