Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Motion de censure


Les interventions de Cyrielle Chatelain


Les amendements de Cyrielle Chatelain pour ce dossier

14 interventions trouvées.

Regardez cette assemblée, regardez les 577 députés qui la composent : elle reflète le message que les Français et les Françaises ont choisi de nous envoyer. Une injonction démocratique qui met fin au règne absolu et vertical de la majorité présidentielle. C'est une première depuis l'inversion du calendrier électoral. En 2002, 2007, 2012, 2017, ...

…dans nos universités, dans les marches pour le climat, dans les cours des collèges où fleurissent les crop tops, dans les écoles où les mamans voilées accompagnent leurs enfants lors des sorties scolaires, dans les alternatives à la société de surconsommation que d'aucuns disent fondées sur le « modèle Amish ».

En faisant cela, c'est toute une partie de la France que vous reléguez aux marges de la République ,

mais au nom de qui et au nom de quoi ? Oui, une clarification est bel et bien nécessaire pour que les Français et les Françaises soient seuls juges de notre esprit républicain. Parlons d'abord de la fraternité et de la sororité. Nous, députés écologistes, nous, députés NUPES, avons été élus contre l'idéologie raciste et xénophobe de l'extrême ...

Nous ne ferons jamais aucun compromis avec les héritiers de l'Action française, de l'OAS, l'Organisation de l'armée secrète, et du Front national. Pour nous, l'ennemi est Faurisson, faussaire de l'histoire, et non M. Ndiaye, auteur de La Condition noire. Pour nous, la préférence nationale, de Pétain à Le Pen, est un délit contre notre Ré...

Pour nous, il est intolérable d'enfermer pendant quatre-vingt-dix jours des innocents dans des centres de rétention. Pour nous, il est inhumain que dans ces mêmes centres de rétention soient enfermés des enfants. Pour nous, l'accueil des navires qui secourent les migrants en mer est un acte d'humanité, un acte républicain.

Madame la Première ministre, comment faites-vous pour rejeter en bloc ces principes comme autant de combats naïfs et de combats de gauchistes alors qu'Angela Merkel a fait de l'Allemagne une terre d'asile, donnant ainsi une leçon de dignité aux dirigeants européens ? Loin de cette visée humaniste, votre politique semble se placer dans la contin...

Songez que pour celles et ceux qui n'ont pas choisi leur emploi, mais gagnent leur vie, pour celles et ceux qui ont une vocation, mais dans des métiers éprouvants, épuisants, physiques, attendre 65 ans, c'est intolérable.

Continuons la clarification et parlons de liberté. Finalement, dans votre discours, vous nous en avez peu parlé. Lorsque vous l'avez fait, c'est pour vanter la liberté d'entreprendre. Que les journalistes du Consortium international des journalistes d'investigation soient remerciés : leur enquête sur Uber éclaire nos débats. Elle a dévoilé les...

Pour nous, au contraire, la liberté suppose de sortir des fins de mois difficiles et des emplois précaires : il faut être libre de choisir. Alors, oui, au nom de la liberté, nous défendons la garantie d'autonomie jeunes ; au nom de la liberté, nous défendons la garantie universelle des loyers, le SMIC à 1 500 euros et la revalorisation de toute...

Mais le « dès que possible », ce n'est pas possible, car la dette écologique se paye déjà dans le Pacifique, où des îles ont disparu sous les eaux – par exemple, East Island, engloutie lors du passage d'un ouragan en 2018. Qui s'en préoccupe rue de Grenelle ? Cette dette se paye aussi dans le golfe du Bengale : à Ghoramara, le bureau de poste a...

Madame la Première ministre, n'oubliez pas que la dette écologique se paie également dans nos campagnes, où des agriculteurs subissent la grêle, le gel tardif, les pluies diluviennes tombant sur des sols asséchés ; dans nos montagnes, où la neige se fait rare et où les glaciers disparaissent ; dans nos vies, marquées par les canicules plus fréq...

Il est terrible, le bilan de votre « en même temps », de ce monde qui ne prône pas le dépassement, mais la mise à mort des batailles politiques, de la confrontation des idées, de l'affrontement entre différents modèles de société. C'est la raison pour laquelle nous avons décidé de voter cette motion de défiance. La défiance, ce n'est pas le ref...

La défiance est la réponse à votre obstination, à votre refus de questionner un projet qui n'a pas obtenu de majorité. Le Parlement n'est pas un lieu verrouillé. Il doit s'imposer comme le lieu du débat républicain et de l'élaboration de nos politiques publiques.