Les amendements de Kévin Mauvieux pour ce dossier

17 interventions trouvées.

Commençons par évoquer le bilan « gloubi-boulga » de ce projet de loi, selon l'expression de M. Le Maire quand il parle des dépenses des autres :…

…un budget dégradé de plus de 14 milliards d'euros, bien que le gavage aux dépens des Français augmente, lui, de plus de 31 milliards par rapport aux prévisions ! Autrement dit, le Gouvernement trouve le moyen de s'endetter toujours davantage, même en encaissant des recettes bien plus importantes que prévu – et ce sur le dos de nos concitoyens,...

Ajoutons à cette dérive budgétaire que la France émet 11 % de sa dette en titres indexés sur l'inflation : dans les années à venir, le montant des intérêts dépassera celui de vos mesures en faveur du pouvoir d'achat ! Cela dit, venons-en à ces mesures. La suppression de la contribution à l'audiovisuel public constitue un point positif ; malheu...

En balayant d'un revers de main, sous le prétexte de leur coût, tous les amendements que nous avions déposés et qui reprenaient le projet de Marine Le Pen,…

…vous continuez de mépriser les Français et leur pouvoir d'achat. Vous n'avez pas le monopole de la dépense à bon escient ; au mieux vous concédons-nous celui de la dette ! Vous endettez le pays à tour de milliards – 12 milliards, soit la moitié du budget consacré au pouvoir d'achat, pour prétendument recapitaliser EDF, dont l'État est déjà l'a...

Nous adressons donc nos félicitations au groupe Total, qui s'est offert un spot publicitaire gracieusement sponsorisé par le Gouvernement ! Vous refusez également de supprimer la TVA sur les produits de première nécessité, au motif que la TVA n'aurait pas d'incidence sur les prix. Pourquoi donc existe-t-il des taux de TVA différents ? Vous bal...

Non seulement vous vous opposez au rétablissement de la demi-part fiscale des veuves et des veufs, mais le profond mépris que vous leur portez – vous qualifiez la mesure de cadeaux faits à quelques-uns – est d'autant plus agaçant pour les Français, pour nous, qui les aimons !

Grâce à nous, en dépit de vos tentatives antidémocratiques pour faire retirer un amendement, de la seconde délibération demandée après l'adoption d'un autre – cuisant revers pour vous, il faut l'avouer –, nous retiendrons que nous sommes parvenus à des avancées en faveur de notre pays. Même si vous avez sérieusement édulcoré le texte, les colle...

Nous comptons bien que chaque député du groupe Renaissance, de retour dans sa circonscription, assumera auprès de ses électeurs le fait qu'il leur refusait cette aide et que nous l'aurons forcé à la leur accorder !

Mes chers collègues, voici venu le moment de se prononcer sur ce texte. Le groupe Rassemblement national ne pourra décemment pas voter en sa faveur, mais, par esprit de cohérence, il ne peut non plus s'y opposer.

Le mépris du Gouvernement pour les Français nous y inciterait ; reste que compte tenu des quelques avancées qu'il contient, notre sens des responsabilités nous contraint à ne pas entraver sa progression. Nous nous abstiendrons donc.

Les députés du groupe Rassemblement national voteront en faveur des amendements que nous sommes en train d'examiner parce que ces mesures sont favorables à l'augmentation du pouvoir d'achat des retraités. Deux choses m'échappent. Tout d'abord, je ne comprends pas que l'amendement précédent n'ait pas été adopté – j'espère que celui-là le sera. ...

Vient un moment où il faut faire face à ses responsabilités : soit on vote en faveur du pouvoir d'achat et des retraités, soit on fait de l'obstruction et on fait traîner l'examen du texte jusqu'à six heures du matin sur des sujets qui n'ont rien à voir avec le pouvoir d'achat des Français. Je crois que nous sommes là pour défendre les Françai...

Vous semblez surpris par nos positions, monsieur le ministre et monsieur le rapporteur général, mais je suis pour le moins gêné qu'avec vos amendements, vous instauriez une sorte de guerre entre l'État d'une part et, d'autre part, les régions, les départements et plus généralement les collectivités. Vous tentez de déléguer des dépenses de l'Éta...

Bien entendu, le groupe Rassemblement national soutiendra les amendements de Mme Ménard car tout ce qui favorise les transmissions est bon à prendre. Je voudrais aussi répondre, en trois points, aux propos qui ont été tenus précédemment. D'abord, toutes les enquêtes d'opinion montrent que la taxation des donations et des héritages à partir de 1...

Deuxièmement, vous nous accusez de prendre la défense des plus riches. Mais nous avons examiné le projet de loi portant mesures d'urgence pour la protection du pouvoir d'achat pendant quasiment une semaine : qui, au cours de cette discussion, a essayé de charger de cotisations toutes les légères avancées que nous parvenions à obtenir ? C'est la...

J'espère que les députés de gauche le voteront, puisque vous êtes d'accord avec nous, si j'en crois vos précédentes interventions. L'évolution du plafond d'exonération des titres-restaurant est indexée sur l'indice général des prix à la consommation. Or le calcul est biaisé puisque les titres servent à acheter uniquement de l'alimentation, que...