Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Marie Pochon
Question N° 1146 au Ministère de la transition écologique


Question soumise le 13 septembre 2022

Être alerté lorsque cette
question aura une réponse

e-mail
par e-mail

Mme Marie Pochon interroge M. le ministre de la transition écologique et de la cohésion des territoires sur l'augmentation des subventions accordées aux chasseurs de 42 000 % entre 2017 et 2021 et souhaite savoir si une réforme d'ampleur est prévue dans le calendrier législatif pour modifier cette hérésie juridique. Alors même que l'on déplore le manque de moyens affectés à l'OFB ou à l'ONF (l'endettement de l'ONF atteint aujourd'hui 350 millions d'euros et menace la pérennité de l'établissement alors même que la filière permet de compenser environ 20 % des émissions françaises de CO2) et que les Français souffrent de l'inflation, le montant des aides accordées à la Fédération nationale des chasseurs (FNC) est passé sous le précédent quinquennat de 27 000 euros à 6,3 millions d'euros selon les comptes transmis par la FNC au Journal officiel. Or cette nette évolution est principalement due à la politique du Gouvernement qui, depuis 2019, verse une éco-contribution aux chasseurs à chaque permis de chasse délivré, ce qui représente un coût total de 15 millions d'euros ; ces sommes ont notamment été utilisées pour promouvoir auprès des jeunes au sein des écoles le lobbying de la chasse. Aussi, à l'heure ou l'impératif de justice face aux impacts grandissants du changement climatique se fait pressant et où la faune sauvage a été durement affectée par la sécheresse, les incendies et les canicules de cet été ; à l'heure où un Français sur cinq se déclare opposé à la chasse, M. le ministre peut-il assurer qu'un million de chasseurs ne puissent bénéficier d'avantages disproportionnés à l'avenir ? Elle lui demande si « la fin de l'abondance » est aussi prévue pour la Fédération nationale des chasseurs.

Réponse

Cette question n'a pas encore de réponse.

1 commentaire :

Le 20/09/2022 à 07:45, patrice26 (Conseil) a dit :

Avatar par défaut

Chère madame,

Si les chasseurs n'étaient pas là, vous auriez des sangliers et des loups dans votre cour.

D'autre part, n'oubliez pas que ce sont les fédérations de chasse, qui payent les dégâts causés par les animaux aux agriculteurs.

Merci à l'avenir, d'avoir une écologie intelligente !

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion