Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Frédéric Boccaletti
Question N° 266 au Ministère de la santé


Question soumise le 26 juillet 2022

Être alerté lorsque cette
question aura une réponse

e-mail
par e-mail

M. Frédéric Boccaletti interroge M. le ministre de la santé et de la prévention sur l'ouverture d'un établissement de soins de suite et de réadaptation (SSR) pédiatrique nutrition spécialisé dans la prise en charge des enfants et des adolescents obèses en hospitalisations de jour et complète dans le Var. L'AJO Les Oiseaux, géré par LNA santé, est un établissement de SSR pédiatrique nutrition spécialisé dans la prise en charge des enfants et des adolescents obèses en hospitalisations de jour et complète. Malheureusement, l'ARS a décidé de fermer ce centre au 7 juillet 2022. Unique en son genre, il répond pourtant à un besoin sanitaire urgent : l'obésité gagne de plus en plus de jeunes et menace leur avenir. Édouard Philippe, alors Premier Ministre, dans son discours de politique générale en 2019, citait la lutte contre l'obésité comme « objectif national ». Les différents confinements ont encore aggravé la situation et il y a trois mois, l'OMS alertait sur le surpoids et l'obésité de 1 enfant sur 3 en Europe. M. le Président de la République, lui-même, a conscience du danger pour la santé que représente le fléau de l'obésité, puisque le 29 avril 2022, il décidait de renforcer la lutte contre l'obésité infantile, dénonçant la corrélation qui existe entre obésité et inégalités socio-économiques. Durant 90 ans, ce centre a été une fierté régionale et a fait l'objet de nombreux reportages télévisés. Accueillant une centaine d'enfants obèses sur plusieurs mois, en internat, ses mérites ne sont plus à démontrer. Des milliers d'enfants lui doivent d'avoir retrouvé leur corps, leur confiance en eux, le goût du sport et de l'école et un avenir bien meilleur. Traiter l'obésité chez l'enfant, c'est éviter que se développent de nombreuses maladies chroniques dangereuses pour lui, coûteuses pour le système de santé et qui s'aggravent inévitablement à l'âge adulte : diabète, hypertension, maladies cardiaques, dépression etc. L'ensemble des salariés (diététiciens, éducateurs, professeurs, psychologues ...) a des compétences précieuses pour les jeunes atteints d'obésité. Le mode « accueil de Jour » peut convenir aux cas les moins graves, mais le mode « hospitalisation complète » est souvent nécessaire pour accompagner l'enfant de manière globale (scolarité, diététique, sport, psychologie). L'obésité infantile est souvent conjuguée avec une problématique familiale qui nécessite l'extraction du domicile au moins en semaine. Il aimerait savoir s'il est prévu l'ouverture pour la rentrée 2022-2023, dans le département, d'un centre offrant une possibilité d'hospitalisation complète avec la reprise du personnel de l'AJO Les Oiseaux.

Réponse

Cette question n'a pas encore de réponse.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette question.

Inscription
ou
Connexion