⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions,
les propositions de loi, les rapports et les votes ne peuvent plus être intégrés pour certains depuis plusieurs mois.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.

Photo de VENET
Inscrit depuis 
le 1er décembre 2015

VENET

(Activité non-renseignée)

5 commentaires

Au sujet d'un amendement publié le 31/07/2020, VENET a dit le 06/08/2020 :

Avatar par défaut

BREF, on va laisser le grand bazar s'installer en laissant l'étranger commander chez nous. On détruit la nature par la pollution et là , on détruit l'humain et la nation.

Lire dans le contexte

Texte de la commission annexé au Rapport N° 1548 - À propos de l'amendement n°849, VENET a dit le 22/01/2019 :

Avatar par défaut

TOUS COMME UN SEUL HOMME...MAIS JAMAIS DE REPONSE AUX COURRIERS PERSONNALISES , Madame AINA KUIRIC. VOUS VOUS CROYEZ AU DESSUS DE LA MELEE mais pas vous êtes dans le Pétrin. SALUTATIONS.

Lire dans le contexte

À propos d'une question écrite d'Aina Kuric le 07/08/2018, VENET a dit le 22/10/2018 :

Avatar par défaut

Notre pauvre députée n'a visiblement rien compris au système de la TVA. C'est vraiment dommage. La question en l'espèce est de ne pas rompre la neutralité de la tva en créant un tas de régime dérogatoire comme les exonérations dont bénéficient , dans le respect de seuils , les auto entrepreneurs ...

Lire dans le contexte

Projet de loi N° 1255 - À propos de l'amendement n°1830A, VENET a dit le 22/10/2018 :

Avatar par défaut

Voilà encore le génie de nos gouvernants ou opposants alternativement: créer des taxes additionnelles pour compenser un impôt "réduit". GENIAL ON FERA DES ECONOMIES ...un jour! Cela suffit ces gesticulations de posture...On se moque de nous, contribuables...et vous vous moquez de vous mêmes, ce q...

Lire dans le contexte

Projet de loi N° 235 - À propos de l'amendement n°CF42A, VENET a dit le 24/10/2017 :

Avatar par défaut

Encore moins pour une autoentrepreneur qui se fait passer pour une spécialiste des finances publiques on est tombé aussi bas que l'on était : on ne remonte pas.

Lire dans le contexte