⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
depuis avril 2020, et les propositions de loi et rapports depuis janvier 2020 ne peuvent plus être intégrés.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Questions orales de Jean-Luc Mélenchon


19 interventions trouvées.

Monsieur le Premier ministre, nous l'avons tous constaté, le froid de l'hiver s'aggrave. Ce n'est pas une surprise, Météo France avait alerté. Nous savons depuis plusieurs semaines que le vortex polaire a dévié sa trajectoire et qu'il passe à présent sur nos régions.

Une nouvelle fois notre pays est mis à l'épreuve par un assassin se réclamant de l'Islam. À l'horreur politique que le groupe La France insoumise tient à stigmatiser, à la compassion affligée que nous exprimons à la famille de M. Samuel Paty, à ses élèves et à ses collègues, s'ajoute cette pensée que chacun d'entre nous conserve pour les proche...

Monsieur le secrétaire d'État, voici l'hiver, il fait froid et la nuit tombe plus tôt. Je veux me faire le porte-parole de détresses muettes et souvent cachées. Des gens ont faim. Des gens vivent dans la rue et 2 000 d'entre eux y meurent chaque année. Cet hiver, parmi ceux qui ont un logement, sept Français sur dix retarderont le plus possible...

L'attentat contre la mosquée de Bayonne est un terrible signal pour la France. Disons d'abord que nos pensées et nos voeux se tournent vers les malheureuses victimes et leur famille. Disons ensuite que ces pensées vont aussi à tous les musulmans en France à qui nous devons renouveler solennellement la promesse républicaine de la totale liberté ...

La France comme cette Assemblée toute entière, monsieur le Premier ministre, dénoncent et condamnent l'agression criminelle à laquelle la Turquie s'est livrée en entrant en Syrie pour y massacrer les Kurdes, défaire les Forces démocratiques syriennes et libérer les prisonniers de ses amis de Daech. Je vous interrogerai sans polémiquer sur la s...

L'effondrement d'immeubles rue d'Aubagne à Marseille a mis en lumière le problème de l'habitat indigne et des taudis. Ce sont des décennies d'incurie qui ont abouti au résultat que nous avons dû déplorer. Le problème ne concerne pas seulement Marseille. Selon la Fondation Abbé-Pierre, au moins un million de personnes vivent dans 600 000 logemen...

Il porte, monsieur le président, sur l'organisation de nos débats. Lors des questions au Gouvernement qui viennent d'avoir lieu, les membres de mon groupe ont quitté l'hémicycle. Le premier orateur, s'adressant au Premier ministre, a en effet expliqué avoir été matraqué dans une rue de Bordeaux, en marge d'une manifestation. Le ministre de l'in...

C'est pourquoi je crois utile de préciser que ni les gilets jaunes ni la jeunesse mobilisée n'ayant aucune responsabilité dans cette situation, ils n'ont donc aucune raison de remiser leurs revendications. Vous le savez, le principal, pour que nous ne nous divisions pas et pour que l'assassin n'ait pas le dernier mot, c'est que la vie continue...

Monsieur le Premier ministre, vous le savez, en France, dans notre pays passionné d'égalité et de fraternité, il n'y a pas d'ordre public possible, ni même souhaitable, sans justice sociale et c'est ainsi qu'il faut comprendre la puissance et l'étendue du mouvement des « gilets jaunes » que nous voyons se déployer dans tout notre pays, que ce s...

Le groupe FI s'associe au message de la représentation nationale de solidarité avec la population de l'Aude, durement meurtrie. Il exprime sa compassion à ceux qui sont aujourd'hui dans le deuil et, depuis ce micro, cette tribune, j'appelle mes amis « insoumis »…

Nous travaillons en effet ici en pleine lumière, les uns sous le contrôle vigilant des autres. C'est pourquoi je suis certain que si, le moment venu, on lui demande son avis, il préférera toujours une République parlementaire à l'obscurité d'un monarque.

Au titre de l'article 58, alinéa 1, du règlement, qui traite de l'organisation de nos débats, je demande à la présidence d'intervenir auprès de nos collègues du groupe La République en marche, afin que ne se reproduise plus ce qui s'est produit tout à l'heure de façon assez imprévisible et, pour tout dire, inacceptable. L'une des membres de mon...

Au titre de l'article 58, alinéa 1er, du règlement qui traite de la bonne tenue des débats, je souhaite expliquer en quelques mots devant nos collègues notre sortie pendant les questions au Gouvernement. Nous soupçonnons une sorte de prévention, peut-être machiste, qui a conduit à interrompre notre collègue Clémentine Autain peu avant la fin d...

Monsieur le président, monsieur le Premier ministre, mes chers collègues, à Trèbes et à Carcassonne, comme ailleurs auparavant, un acte terroriste a déployé une violence abjecte mais calculée, dans le but de subjuguer la raison, d'imposer la soumission à la peur, qui pousse au chacun pour soi, et, pour finir, d'abolir la norme humaine. Cependan...

Madame la secrétaire d'État auprès du ministre de l'économie et des finances, je vous alerte sur la situation particulière de la société Gemalto, dont l'activité est elle-même très particulière et d'intérêt national puisqu'elle concerne la sécurité numérique. Cette société, présente en France sur les sites de Meudon, La Ciotat et Gémenos, à cô...

Je vous en prie, écoutez-moi, mes chers collègues. La fonction de président donne une prééminence à l'un ou à l'une d'entre nous pour la police des débats, mais ne crée pas de rapport hiérarchique entre nous.

Monsieur le Premier ministre, pouvez-vous me confirmer l'information qui circule et ne m'a pas été encore confirmée, selon laquelle une bande de violents avait imaginé d'agresser des lieux de culte musulmans et d'attenter à la vie de M. Castaner et à la mienne ? Dans la mesure où il s'agit du secrétaire d'État chargé des relations avec le Parle...

C'est Valls qui déteste les familles ! Le groupe Modem soutient la volonté du Gouvernement de redonner à France une politique familiale forte et puissante, qui ne pourra passer que par la restauration du principe fondateur qu'est l'universalité des allocations familiales. Monsieur le Premier ministre, quelle est la position du Gouvernement su...

Monsieur le Premier ministre, quel dimanche abominable ce fut pour la France ! Je pense à la douleur, dont il a déjà été question, devant l'horreur du crime commis à Marseille ; et, en même temps, à la sidération de voir, à notre frontière, les déchirements dans lesquels est entrée la nation espagnole, notre soeur. Sur tous les bancs de cette ...