Tous les résultats

Affiner par date : entre juin 2022 et février 2024

S'abonner aux résultats
de cette recherche

e-mail
par e-mail
Flux rss
par RSS

Rechercher par législature

Affiner la recherche

Filtrer par type de résultat

Filtrer par type de séance

Filtrer par député

Filtrer par mot-clé

Résultats 1 à 50 sur 172 triés par date — trier par pertinence

Intervention en hémicycle le 18/12/2023 : Motion de censure

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Pascal Lavergne

Vous n'avez pas le monopole des associations caritatives !

Consulter

Intervention en hémicycle le 18/12/2023 : Motion de censure

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Pascal Lavergne

Ne deviez-vous pas présenter une motion de censure relative au budget ?

Consulter

Intervention en hémicycle le 18/12/2023 : Motion de censure

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Pascal Lavergne

Il y en a qui ont démocratisé la motion de rejet !

Consulter

Intervention en hémicycle le 14/12/2023 : Projet de loi de finances pour 2024

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Pascal Lavergne

Le rabougrissement des débats, on l'a bien vu avec le projet de loi sur l'immigration ! Pas de leçons de démocratie, merci !

Consulter

Intervention en hémicycle le 04/12/2023 : Adaptation du droit de la responsabilité civile

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Pascal Lavergne

Faire un procès à un agriculteur, remettre en cause son activité, cela revient à importer un peu plus de matière première alimentaire et, parallèlement, à aggraver la déforestation – je le dis à l'endroit du groupe Écologiste.

Consulter

Intervention en hémicycle le 04/12/2023 : Adaptation du droit de la responsabilité civile

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Pascal Lavergne

– , qui instruit constamment le procès de l'agriculture. Je remercie la majorité d'avoir proposé ce texte – je suis très fier, en tant qu'agriculteur, d'en faire partie.

Consulter

Intervention en hémicycle le 04/12/2023 : Adaptation du droit de la responsabilité civile

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Pascal Lavergne

Madame la rapporteure, monsieur le ministre, je vous remercie d'avoir défendu ce texte avec enthousiasme. Beaucoup d'agriculteurs, qui exercent une profession déjà assez difficile, sont remis en cause par des voisins, qui se sont acheté une résidence secondaire, ou principale, aux abords de leur exploitation. Ils vivent très mal cette situation, doivent se défendre, constituer des dossiers et affronter la justice, ce qui n'est jamais facile. Ça l'est encore moins lorsque l'agriculteur est jeune et qu'il vient de s'installer, armé de tout le courage nécessaire pour diriger une exploitation. J'ai vécu à titre personnel cette situation et je connais nombre de ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 30/11/2023 : Moratoire sur le déploiement des mégabassines

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Pascal Lavergne

Comme l'a souligné notre collègue Mazars, si ce texte était adopté, il mettrait en péril tous les systèmes de stockage d'eau en hiver qui permettent aux agriculteurs d'irriguer leurs cultures. Pour illustrer mon propos – car vous relatez bien souvent des situations catastrophiques qui ne reflètent pas la réalité –, dans la région de l'Entre-deux-Mers, en Gironde, où j'ai été élu député, coule le Drot, un affluent de la Garonne de 100 kilomètres de long présentant une pente de 0,03 ‰. Les écrits du Moyen-Âge le décrivaient comme un marigot boueux en été. Désormais, la rivière peut être traversée à la nage, mais certainement pas à pied, car ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 30/11/2023 : Encadrement des marges des industries agroalimentaires

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Pascal Lavergne

…qui est contre l'administration et veut moins de fonctionnaires, comment il peut cautionner une loi demandant plus de contrôles et plus de fonctionnaires pour pouvoir administrer les prix planchers.

Consulter

Intervention en hémicycle le 30/11/2023 : Encadrement des marges des industries agroalimentaires

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Pascal Lavergne

Il s'agit d'un amendement rédactionnel, mais je voudrais interroger le rapporteur : vous voulez une économie administrée et des prix planchers ? Comment allez-vous fixer le prix plancher du poulet ? Prendrez-vous comme référence le poulet Label rouge, le poulet élevé en biodynamie, le poulet de l'agriculture biologique, le poulet d'une exploitation certifiée Haute Valeur environnementale (HVE), ou le poulet d'élevage industriel ? Et combien faudra-t-il de prix planchers, compte tenu des nombreuses matières premières agricoles ?

Consulter

Intervention en hémicycle le 30/11/2023 : Encadrement des marges des industries agroalimentaires

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Pascal Lavergne

On verra ce que l'histoire retiendra de cette séance. En tout cas, il y a peu de chance que le Sénat inscrive cette proposition de loi à son ordre du jour. Je demande donc aux agences de presse de se calmer et de remettre les choses à leur place : la NUPES a peut-être remporté une petite bataille, mais elle n'a pas remporté une victoire historique. Ce texte finira certainement dans les oubliettes de l'histoire !

Consulter

Intervention en hémicycle le 30/11/2023 : Encadrement des marges des industries agroalimentaires

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Pascal Lavergne

J'avais demandé la parole après l'intervention de notre collègue Aurélie Trouvé, car je tiens à modérer l'enthousiasme de la NUPES, dont le Rassemblement national vient en effet de renforcer les rangs.

Consulter

Intervention en hémicycle le 23/11/2023 : Discussion d'une proposition de loi

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Pascal Lavergne

Ce secteur souffre actuellement d'une moindre fréquentation, due à la perte de pouvoir d'achat des Français. Par ailleurs, je rappelle que le titre-restaurant est un avantage social qui résulte du dialogue entre les salariés et les employeurs qui le financent au même titre que l'État. Je pense qu'une décision de pérennisation doit faire l'objet d'une concertation avec les partenaires sociaux ; sinon, ce serait manquer de correction à leur égard, ce qui nous est déjà reproché. Le jour où une telle concertation aura lieu, ce sera mis à notre crédit. Je ne pense donc pas que la décision de prorogation puisse être unilatéralement prise par la représentation ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 23/11/2023 : Discussion d'une proposition de loi

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Pascal Lavergne

Madame, j'ai la parole ; vous l'aurez tout à l'heure. Nous ne sommes pas très nombreux, nous pouvons nous écouter dans la sérénité.

Consulter

Intervention en hémicycle le 23/11/2023 : Discussion d'une proposition de loi

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Pascal Lavergne

Le titre-restaurant, plus communément appelé « ticket-restaurant », sert chaque jour à plus de 5 millions de salariés en France. Lorsque l'inflation alimentaire s'est accélérée en juillet 2022, avec un taux d'inflation à 6,8 %, les parlementaires ont voté une mesure incluse dans le paquet « pouvoir d'achat » afin d'assouplir provisoirement l'utilisation du titre-restaurant. Ainsi, alors qu'un ticket-restaurant ne peut normalement pas servir à acheter des aliments dits bruts, à l'exception notable des fruits et légumes, la loi « pouvoir d'achat » a permis d'acheter avec ce titre toute forme de produit alimentaire. Bien que l'inflation commence à refluer, ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 08/11/2023 : Projet de loi de finances de fin de gestion pour 2023

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Pascal Lavergne

Je remercie M. le rapporteur général, élu, comme moi, dans une région viticole. Les viticulteurs de la côte atlantique, ayant subi de plein fouet les dégâts du mildiou, liés aux conditions climatiques exceptionnelles, quasi tropicales, de juin, seront sensibles à l'adoption de cet amendement, sachant que certains d'entre eux ont vu leurs récoltes entièrement anéanties. Je vous invite donc à voter pour l'amendement, dont j'espère qu'il sera adopté à l'unanimité.

Consulter

Intervention en hémicycle le 06/11/2023 : Projet de loi de finances pour 2024

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Pascal Lavergne

Enfin, j'en profite pour répondre à notre collègue Potier. Peut-être ne faut-il pas opposer les modèles ; mais choisir trop vite un modèle trop vertueux en France et en Europe, c'est s'exposer au risque que le modèle brésilien finisse par s'imposer. Or ce modèle ne me convient pas, parce qu'il est beaucoup moins vertueux en matière d'utilisation des produits phytosanitaires comme de préservation de la biodiversité.

Consulter

Intervention en hémicycle le 06/11/2023 : Projet de loi de finances pour 2024

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Pascal Lavergne

Lorsque vous êtes face à des injonctions en matière de politiques publiques, appliquez-les dans les régions, les départements et les communes. Il existe des marges de manœuvre : on peut les trouver en cherchant un peu.

Consulter

Intervention en hémicycle le 06/11/2023 : Projet de loi de finances pour 2024

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Pascal Lavergne

J'ai moi aussi été maire d'une commune – un peu plus grande. Il faut assumer sa politique et ses choix, quels que soient les domaines concernés – les matériaux utilisés par exemple –, sans d'ailleurs que l'impact environnemental soit toujours pris en considération. Vous êtes nombreux sur ces bancs à siéger dans des conseils départementaux ou régionaux – où Renaissance n'est pas majoritaire. Il est un peu facile de demander systématiquement de l'aide à l'État.

Consulter

Intervention en hémicycle le 06/11/2023 : Projet de loi de finances pour 2024

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Pascal Lavergne

Par ailleurs, n'opposez pas le modèle bio au modèle conventionnel, comme vous le faites trop souvent. Prenez garde de ne pas introduire d'idées fausses dans la tête des gens, comme vous l'avez fait pendant des années avec le nucléaire : on voit le résultat. Laissons le marché s'organiser et les producteurs s'y adapter – n'allons pas à marche forcée.

Consulter

Intervention en hémicycle le 06/11/2023 : Projet de loi de finances pour 2024

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Pascal Lavergne

Notre collègue Sébastien Jumel évoquait un gouvernement accro au 49.3. Je préfère cette toxicomanie-là à l'addiction à la dépense publique dont souffrent certains – elle pourrait nous mettre dans une situation délicate.

Consulter

Intervention en hémicycle le 06/11/2023 : Projet de loi de finances pour 2024

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Pascal Lavergne

Monsieur le ministre, je vous livre une question qui devait être posée par Mme Nicole Le Peih. Son train subissant un retard, elle m'a chargé de vous la lire. La création de l'action 29 Planification écologique, au sein du programme 149, est un signal fort au regard des nombreux défis écologiques qui nous attendent, notamment dans l'agriculture. Cette politique budgétaire courageuse traduit l'engagement du Président de la République à bâtir des plans d'action nationale grâce à une méthodologie innovante, celle de la planification écologique. En effet, planifier, c'est permettre à nos agriculteurs d'anticiper les changements économiques et climatiques des ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 06/11/2023 : Projet de loi de finances pour 2024

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Pascal Lavergne

…l'amélioration, donc, de la compétitivité économique et environnementale des exploitations et des entreprises. Celles-ci doivent faire face à l'instabilité des marchés mais aussi s'adapter à la hausse des exigences et des contraintes environnementales, tout en répondant à la demande croissante en matière de sécurité des produits alimentaires. Ces cofinancements complètent les 9,4 milliards d'euros de crédits européens – ne les oublions pas. Le budget intègre, cette année encore, une provision pour aléas financiers, mobilisable en cas de crise – et il n'en manque pas –, afin d'accompagner les exploitations face aux aléas climatiques, économiques ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 06/11/2023 : Projet de loi de finances pour 2024

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Pascal Lavergne

Cela a été dit à plusieurs reprises mais je vais le répéter : depuis plusieurs années, l'enchaînement ou la conjonction de crises – aléas climatiques de plus en plus intenses et plus fréquents, crises sanitaires majeures affectant à la fois les hommes et les animaux, difficultés économiques liées à l'invasion de l'Ukraine – frappent directement et durement l'agriculture, l'agroalimentaire et la forêt. C'est pourquoi le budget 2024 du ministère de l'agriculture et de la souveraineté alimentaire réaffirme le caractère stratégique de ces secteurs pour la souveraineté de notre pays. Il traduit également la nécessité et la volonté d'accompagner de ...

Consulter