Projet de loi de programmation des finances publiques pour les années 2018 à 2022 - projet de loi de finances pour 2018 — Texte n° 235

Amendement N° 52C (Retiré)

(339 amendements identiques : AS1C CL1C CE26C AC19C AC18C CD44C CL46C AC32C CL48C DN5C DN3C CF105C CF103C CD30C CF99C AE1C CF189C CE27C CF136C CD46C CF159C CD49C CF157C CF155C CL3C CF158C DN11C CL65C AS42C AS30C AS45C AS46C CE64C AS31C AS16C CF208C AS27C AS41C AS32C AS51C AS15C AS29C CD72C CD81C CF227C CD82C CF225C AE18C AE17C CF226C AC41C CF229C AE16C CL94C AS56C AS57C AC43C AC60C AS52C AC62C CD84C AC61C AS66C AC78C AC39C AC88C CL95C AC80C CL116C AC79C AC65C CF381C AC72C CF396C CF281C CF699C AE19C AE20C CF586C CL2C CE9C CL56C CD14C 1D 2D 3D 4D 5D 6D 7D 8D 9D 10D 11D 12D 13D 14D 15D 16D 17D 18D 19D 20D 21D 22D 23D 24D 25D 26D 27D 32C 40C 41C 43C 73C 74C 76C 78C 80C 81C 88C 98C 99C 100C 106C 107C 134C 139C 141C 146C 152C 160C 161C 175C 176C 177C 178C 194C 195C 229C 232C 264C 266C 287C 293C 294C 296C 300C 301C 302C 304C 305C 306C 308C 311C 312C 326C 344C 345C 346C 348C 353C 354C 368C 371C 383C 398C 400C 401C 402C 403C 410C 419C 425C 430C 434C 435C 436C 437C 438C 443C 472C 473C 474C 475C 476C 477C 478C 479C 480C 481C 482C 483C 484C 485C 486C 487C 488C 494C 505C 506C 510C 511C 512C 525C 537C 540C 541C 542C 544C 545C 546C 556C 558C 560C 562C 598C 599C 600C 601C 605C 610C 612C 613C 614C 625C 626C 627C 630C 648C 651C 654C 665C 669C 670C 693C 694C 695C 705C 722C 723C 728C 740C 743C 752C 763C 768C 775C 777C 778C 779C 780C 783C 784C 785C 786C 787C 788C 802C 803C 808C 828C 829C 830C 836C 837C 867C 873C 886C 891C 912C 916C 948C 971C 974C 979C 983C 984C 988C 989C 990C 991C 1000C 1003C 1013C 1029C 1032C 1068C 1070C 1071C 1072C 1082C 1083C 1095C 1096C 1110C 1111C 1116C 1117C 1138C 1143C 1147C 1150C 1178C 1185C 1186C 1189C 1190C 1191C 1202C 1203C 1205C 1214C 1217C 1218C 1223C 1224C 1225C 1255C 1256C 1311C 1322C 1334C 1335C 1336C 1389C 1420C 1422C 1454C 1464C 1482C 1513C 1547C 1552C 1574C 1620C 1868C 1876C 1877C )

Publié le 6 novembre 2017 par : M. Frédéric Petit.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia 

Modifier ainsi les autorisations d'engagement et les crédits de paiement :

Exposé sommaire :

Cet amendement vise à augmenter le montant des bourses attribuées aux étudiants étrangers en mobilité en France. A cette fin, il est proposé une baisse des crédits de l'action 6 (Soutien) du programme 105 (Action de la France en Europe et dans le monde) à hauteur de 10 millions d'euros et une hausse de crédits de la même somme sur l'action 4 (Enseignement supérieur et recherche) du programme 185 (Diplomatie culturelle et d'influence).

Les études récentes révèlent un décrochage de la France par rapport à ses concurrents historiques en matière d'accueil des étudiants étrangers. Elle est récemment passée au quatrième rang des pays de destination, après les États-Unis, la Grande-Bretagne et l'Australie. Pourtant, l'attractivité de son enseignement supérieur est pour notre pays le gage du maintien de son influence, de l'affirmation de ses valeurs et de la diffusion de sa langue, tout autant que de son développement économique. Le fait d'entreprendre des études en France génère une influence à long terme extrêmement forte et les bourses doivent demeurer un outil « activable » pour former des étudiants de haut niveau de tous horizons et pas uniquement des pays émergents ou avancés. Or le montant total des bourses s'élevait en 2004 à près de 130 millions d'euros et en 2010 à 80,5 millions d'euros. Ces crédits ont depuis connu une baisse continue pour s'élever cette année à 64,5 millions d'euros. Cet amendement vise donc à rétablir les moyens alloués à notre attractivité académique.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cet amendement.

Inscription
ou
Connexion