⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
depuis avril 2020, et les propositions de loi et rapports depuis janvier 2020 ne peuvent plus être intégrés.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.


Les amendements de Bastien Lachaud pour ce dossier

17 interventions trouvées.

Je dois d'abord vous demander pardon, mes chers collègues. Je sais bien que ce texte vous soulève tous d'enthousiasme et que je devrais participer, moi aussi, au choeur de louanges qui a commencé à résonner dans cet hémicycle.

Hélas, une fois de plus, je vais jouer le trouble-fête. Je sais bien que cet accord avec la Belgique peut paraître mirifique et glorieux. Vendre pour 1,5 milliard d'euros d'armements, il y a effectivement de quoi faire sonner les trompettes ! C'est beaucoup, beaucoup d'argent… Mais qui le touchera vraiment, cet argent ? Je devrais me réjouir ...

Enfin, je devrais me réjouir de voir l'Europe de la défense « faire un pas de géant », comme vous ne manquerez pas de le célébrer dans quelques minutes. Qu'il est donc brillant, cet accord avec nos amis belges ! Je compte sur vous pour le montrer. Pour ma part, je suis obligé de vous dire une autre vérité : cet accord n'est qu'un détail, à pei...

On est déjà bien moins tenté de crier cocorico ! Je ne veux pas blâmer notre diplomatie au sujet de cette vente, ni minimiser ses efforts, mais il faut tout de même constater l'aveuglement du Gouvernement et de la majorité, qui continuent de croire que les États-Unis sont prêts à relâcher leur étreinte sur l'Europe. La vente de ces F35 est un...

Voilà donc ce qu'il en est lorsqu'on va au-delà des faux-semblants et des tentatives d'enfumage du Gouvernement et d'Emmanuel Macron. Pour notre part, nous prônons l'insoumission, le choix d'un nouvel indépendantisme français. C'est la déclinaison contemporaine de la doctrine adoptée et illustrée…

… tant par le général de Gaulle que par François Mitterrand : il s'agit de refuser l'alignement sur toute grande puissance et de ne défendre que l'intérêt du peuple français. Or l'intérêt de notre peuple réside dans la préservation de la paix et le renforcement d'un ordre international fondé sur le respect du droit et la résolution pacifique de...

Pour parler de l'espace, vous évoquez la menace russe. Il y a quelques semaines, ce n'est pourtant pas la Russie qui a fait exploser un objet dans l'espace et semé un nuage de déchets qui vont nuire à des dizaines de satellites civils et militaires et contribuer à la pollution de l'espace. C'est l'Inde. Mais l'Inde est notre premier client en m...

Alors que la technologie évolue, vous ne faites que suivre et ne prenez aucune initiative crédible pour mettre un frein à la course aux armements. Alors que l'arsenalisation de l'espace doit être arrêtée, alors que le développement des armes létales autonomes, ce qu'on appelle schématiquement les « robots tueurs », doit être endigué, vos méthod...

Ce sont bien les États-Unis et l'OTAN qui ont ouvert la voie à une nouvelle prolifération nucléaire en Europe. En 2012, au sommet de Chicago, la décision a été prise de déployer à l'est de l'Europe des missiles antiaériens. L'effet de cette décision a été la rupture de l'équilibre qui s'était instauré avec la dissuasion nucléaire russe. En mars...

Mais il est de son intérêt – pour conforter sa puissance impériale – que la peur domine en Europe ; il est de son intérêt de marchand de canons que les pays d'Europe réarment. C'est précisément ce que fait la Belgique. À cela, il faut encore ajouter la doctrine de l'OTAN elle-même. Voilà plusieurs années que s'est insinuée dans les cénacles de...

L'alternative qui se présentera au cours du développement de ces programmes d'armement est largement prévisible : ou bien il faudra renoncer à certains besoins jugés incompatibles avec ceux du partenaire, ou bien il faudra accumuler les spécifications techniques dont certaines ne seront utiles qu'à l'un des deux partenaires. Dans le premier cas...

Il faut dire les choses simplement. Au fil du temps, la France a acquis un savoir industriel qui la rend capable de satisfaire la totalité des besoins de sa défense. C'est cela que nous devons privilégier. La coopération franco-allemande n'est pas équilibrée et ne sera sans doute pas loyale. Rappelons-nous par exemple que, dans le domaine spati...

En outre, les quelques contrats passés à l'étranger ne bénéficient que marginalement à l'emploi en France. Par ailleurs, la satisfaction de la demande étrangère nous empêche de couvrir entièrement les besoins de notre marine nationale. Dans le cas de notre contrat belge, il y a fort à parier que le calendrier des livraisons empiètera sur celui ...

Telle est la conséquence de la privatisation des industries de l'armement : la logique marchande prévaut sur les intérêts souverains de l'État. Bien sûr, les hommes à la tête de ces industries ont un souci particulier de l'intérêt national. Mais sous peu, comme dans le reste de l'industrie, ils seront remplacés par de purs financiers et commerc...

Avant de conclure, je dois encore évoquer deux aspects problématiques de votre politique de défense et de votre passion pour le commerce des armes. Premièrement, je veux revenir sur la fuite en avant technologique que les logiques marchandes ont renforcée. Vendre des produits à forte valeur ajoutée est un des meilleurs moyens de faire du profit...

Ce projet de loi vise à nous faire valider un accord conclu avec la Belgique : notre voisin s'engage à acheter à des entreprises françaises pour environ 1,5 milliard d'euros de véhicules blindés. Je vois bien ce que l'on pense obtenir de nous en nous soumettant ce texte : un grand moment d'union, le couplet d'éloge sur l'excellence de l'indust...