⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions,
les propositions de loi, les rapports et les votes ne peuvent plus être intégrés pour certains depuis plusieurs mois.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.


Les amendements de Daniel Labaronne pour ce dossier

5 interventions trouvées.

La position des députés du groupe La République en marche est claire. Nous estimons qu'on ne peut pas mesurer l'effet de la transformation de l'ISF en IFI seulement six mois après son entrée en vigueur. L'Assemblée a du reste voté la création d'une structure d'évaluation de cette réforme et il nous semble bon d'attendre les résultats de cette é...

Si nous ne sommes pas encore à même de mesurer très concrètement les effets de cette réforme, nous pouvons en revanche constater plusieurs évolutions macro-économiques. J'en citerai quatre. La première, c'est que nous somme en pôle position, en Europe, en matière d'accueil des investissements directs étrangers, notamment dans le domaine industr...

Troisième : nous créons plus de sites industriels qu'il n'en disparaît. Enfin, quatrième évolution – et je pourrais en mentionner bien d'autres…

Vous m'avez mal compris. J'ai dit que nous pouvions constater qu'au bout de deux ans, dans le secteur industriel, la France retrouvait des couleurs, qu'elle était un pays d'accueil des investissements directs étrangers – Paris devient la métropole la plus attractive d'Europe en la matière – et que nous créions des emplois industriels et des sit...

Cette politique soutient l'investissement productif. C'est la seule manière de favoriser la croissance, l'emploi, de redonner du pouvoir d'achat à nos concitoyens. C'est pourquoi les députés du groupe La République en marche voteront la motion de rejet préalable.