⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
depuis avril 2020, et les propositions de loi et rapports depuis janvier 2020 ne peuvent plus être intégrés.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.

15 janvier 2020

Rapport d'information N° 2590

tel quel déposé par la délégation de l'Assemblée nationale aux droits des femmes et à l'égalité des chances entre les hommes et les femmes sur la proposition de loi visant à protéger les victimes de violences conjugales

écrit par Nicole Le Peih rapporteur
Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia 

Extrait

En France, et selon une tendance stable depuis dix ans, une femme est tuée tous les deux ou trois jours, un homme tous les treize jours, sous les coups d’un conjoint violent.

Les violences conjugales sont une réalité insupportable et massive, touchant près d’une femme sur dix selon l’enquête nationale sur les violences envers les femmes en France (ENVEFF), réalisée en 2000 ([1]). Au-delà des conséquences et des dommages physiques graves qu’elles engendrent, les violences conjugales se traduisent également par une fragilisation générale de la vie des victimes.

De nature diverse – physiques, psychologiques, sexuelles, économiques, administratives, en ligne, etc. – ces violences peuvent ainsi pousser les victimes à l’isolement, dégrader leur situation économique, professionnelle et sociale, conduire à une perte d’estime de soi et à diverses formes de troubles psychologiques et de stress post‑traumatiques.

Le Gouvernement a fait de l’égalité en...

Consulter le document complet sur le site de l'Assemblée

(version pdf)

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur ce rapport d'information.

Inscription
ou
Connexion