⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020 ni ceux d'hémicycle depuis avril 2021. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation. Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.

16 décembre 2020

Rapport d'information N° 3635

sur des actes de l'Union européenne déposé par la commission des affaires européennes sur la sécurité alimentaire dans l’Union européenne

écrit par André Chassaigne rapporteur & Catherine Osson rapporteur
Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia 

Extrait

Mesdames, Messieurs, « 80 % de ce que nous mangeons est régulé par le droit communautaire ». ([1]) C’est pourquoi les consommateurs peuvent légitimement se tourner vers l’Union européenne lorsque des scandales alimentaires sont révélés.

Ces derniers, qui se sont succédé ces dernières années à l’échelle européenne ou mondiale, montrent à quel point l’Union européenne a besoin d’une législation structurée et efficace pour garantir aux consommateurs l’origine et la conformité aux normes fondamentales des produits alimentaires qu’ils consomment.

Cette question se pose à la fois pour les produits importés par l’Union et pour ceux qui sont issus du territoire européen lui-même.

En parallèle, cinq des sept plus grands facteurs de risque de décès prématurés sont liés à l’alimentation et à la boisson ([2]), faisant de l’enjeu de l’éducation à une alimentation de qualité une question centrale des politiques sanitaires au sein de l’...

Consulter le document complet sur le site de l'Assemblée

(version pdf)

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur ce rapport d'information.

Inscription
ou
Connexion