⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commission
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.
Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.

Intervention de Mathilde Panot

Séance en hémicycle du lundi 29 mars 2021 à 16h00
Lutte contre le dérèglement climatique — Discussion générale

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaMathilde Panot :

Si c'était votre objectif, bingo : la France est le pays où la fortune des milliardaires a le plus progressé, gagnant 45 % entre 2019 et 2020. En revanche, on verra plus tard pour le ruissellement, car notre pays compte toujours 10 millions de personnes pauvres. Avec cette suppression, vous rendiez 4 milliards d'euros à l'oligarchie, la même somme que vous vouliez récupérer avec la taxe carbone. C'est ainsi qu'il faut comprendre la puissance du mouvement des gilets jaunes qui a déferlé sur les ronds-points et dans les rues. Ils l'ont scandé partout : pas d'écologie sans justice sociale ! Quand les gens n'ont pas d'autre choix que de prendre la voiture pour se déplacer, c'est quand même à eux que vous allez chercher des noises, plutôt qu'à Total. Ce sursaut populaire magnifique a rappelé ce que nous sommes viscéralement : une patrie révolutionnaire. Les gilets jaunes ont renoué avec le désir d'une société de solidarité et de partage. Je leur adresse ici un salut fraternel : aux éborgnés, aux estropiés, aux gazés, aux matraqués, aux emprisonnés, aux condamnés, à ceux qui ont vu s'abattre la répression sur leur corps, à toutes ces gueules cassées du macronisme matées à tour de bras pour avoir exigé un monde plus juste.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion