Intervention de Jean-Luc Mélenchon

Séance en hémicycle du jeudi 21 décembre 2017 à 9h30
Projet de loi de programmation des finances publiques pour les années 2018 à 2022 - projet de loi de finances pour 2018 — Motion de rejet préalable

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaJean-Luc Mélenchon :

Nous savons ce qui va nous percuter, et tout cela contribue à l'économie de la dette. Il vous est peut-être égal que tout le monde risque d'être ruiné, mais pour nous, ça a de l'importance. Comment, donc, parer à cette dette impayable ?

S'agissant de celle des États, je renouvelle à cette tribune une proposition que j'ai déjà faite : il faut organiser en Europe une conférence de la dette. Nous préférons que le moratoire sur la dette soit discuté avec les partenaires et organisé techniquement, avec le concours de la Banque centrale européenne, plutôt que de la laisser dégénérer pour qu'elle aboutisse, soit au défaut de l'un des pays membres, soit à une compétition aggravée entre les peuples, notamment sur leurs conditions sociales, qui produise l'explosion des nationalismes absurdes, aveugles et haineux, comme ceux que l'on voit se déchaîner aujourd'hui dans toute l'Europe de l'Est.

La deuxième solution, c'est évidemment de procéder à une relance, à la fois sociale et écologique.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion