Intervention de Adrien Quatennens

Séance en hémicycle du mardi 6 mars 2018 à 15h00
Interdiction de la pêche électrique — Discussion générale

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaAdrien Quatennens :

Les élections européennes qui auront lieu en 2019 doivent être l'occasion de dire « stop » à ces institutions déconnectées des réalités. C'est ce que La France insoumise fera, avec le soutien de toutes celles et ceux qui lui accorderont leur confiance, car il faut refonder l'Union européenne de la cave au grenier.

Le 16 janvier dernier, les députés européens ont heureusement adopté un amendement de mon collègue insoumis Younous Omarjee pour l'interdiction de cette technique de pêche. Ce vote s'oppose à celui de la Commission européenne. Le travail de conviction des cosignataires de cet amendement est à saluer, puisque ce vote en séance plénière va jusqu'à contredire un vote précédent acquis en commission de la pêche au Parlement européen.

Nous le voyons, quand elles ont lieu en catimini, entre spécialistes et dans une petite salle de commission, les discussions peuvent conduire à des prises de position qui vont à l'encontre de l'intérêt général. Au contraire, quand ces discussions permettent un vrai débat démocratique et public en séance plénière, chacun des parlementaires peut et doit se saisir de ces questions dans l'intérêt de tous les citoyens.

Mes chers collègues, c'est ici la parfaite démonstration qu'il ne faut pas cantonner la discussion législative au sein des commissions et la limiter drastiquement en séance publique. Il faut au contraire permettre la pleine expression des députés et offrir la plus grande transparence à l'opinion publique.

2 commentaires :

Le 08/03/2018 à 16:04, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

Quant aux simples citoyens ils n'existent tout simplement pas... Ils peuvent toujours adhérer à la CGT pour donner plus de forme à leur colère...

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 08/06/2018 à 00:52, PAMPLEMOUSSE33 (citoyen) a dit :

Avatar par défaut

la commission européenne est comme toujours le bouc émissaire facile.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion