Intervention de élisabeth Borne

Séance en hémicycle du mardi 10 avril 2018 à 15h00
Nouveau pacte ferroviaire — Article 1er

élisabeth Borne, ministre chargée des transports :

Oui, madame Obono, on peut parler de rigidités ; c'est ce que les cheminots eux-mêmes nous disent : l'organisation est trop cloisonnée, les décisions prises trop loin du terrain. La feuille de route de la SNCF vise à remédier à ces défauts. Nous voulons une organisation plus unifiée, plus réactive, plus agile. Les cheminots l'attendent.

En revanche, la réunification totale que vous proposez, monsieur Wulfranc, n'est pas compatible avec les exigences européennes, et elle n'est pas adaptée à la perspective de l'ouverture à la concurrence, qui contribuera à l'amélioration du service aux voyageurs. Avis défavorable.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion