Intervention de François Ruffin

Séance en hémicycle du mardi 10 avril 2018 à 15h00
Nouveau pacte ferroviaire — Article 1er

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaFrançois Ruffin :

Nous maintenons notre sous-amendement, car l'expression « parties prenantes » nous semble floue. Qu'entend-on exactement ? Les usagers et les associations de protection de l'environnement sont-ils des parties prenantes ?

À la lecture du Livre blanc de la Commission européenne en matière de transports, le raisonnement qui est à l'oeuvre ressort très clairement. C'est ce même raisonnement qui sous-tend votre texte. Quel est-il ? Il n'existe qu'une solution pour ramener les voyageurs vers le rail : instaurer la concurrence, car celle-ci aura pour effet la baisse du coût du rail grâce à la diminution de la rémunération des travailleurs du rail. C'est inscrit noir sur blanc dans les Livres blancs européens.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion