Intervention de Laurent Furst

Séance en hémicycle du vendredi 20 juillet 2018 à 9h30
Démocratie plus représentative responsable et efficace — Discussion des articles

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaLaurent Furst :

Il est important que le ministre de l'intérieur vienne dans l'hémicycle en personne. Il y a deux affaires dans l'affaire. La première, c'est celle d'un homme qui commet une faute personnelle. On ne peut reprocher à personne d'avoir été l'employeur de cet homme – chacun de nos collaborateurs peut un jour commettre une faute. La deuxième, c'est le traitement de l'affaire, que nous analysons comme une couverture du dossier, une tentative d'étouffement. La commission d'enquête travaillera là-dessus. Mais à partir du moment où le ministre de l'intérieur savait, il avait l'obligation de saisir la justice et d'en informer le procureur, aux termes de l'article 40 du code de procédure pénale. A priori, cela n'a pas été fait. Dès lors, sa responsabilité personnelle et son honneur sont en cause. Sans délai, le ministre de l'intérieur doit venir expliquer son action et sa gestion du temps dans cette affaire ; car sa personne, sa mission, sa responsabilité et son honneur sont désormais en cause.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion