Intervention de Roland Lescure

Réunion du vendredi 7 septembre 2018 à 9h30
Commission spéciale chargée d'examiner le projet de loi relatif à la croissance et la transformation des entreprises

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaRoland Lescure, rapporteur général :

J'associe Marie Lebec, rapporteure thématique du chapitre II, à cet amendement. Les volontaires internationaux en entreprise (VIE) sont un des quelques succès de notre stratégie à l'exportation. Ils permettent à la fois à de jeunes Français de travailler à l'international et à des entreprises qui veulent s'installer à l'étranger de s'appuyer sur de jeunes Français de talent, de les former et de bénéficier d'une aide de l'État, tout en s'assurant – quand elles sont encore peu implantées à l'étranger – d'une présence personnalisée sur le terrain.

Je viens d'Amérique du Nord et visite régulièrement des consulats. Il n'est pas rare que les représentants de Business France, ceux du consulat et les VIE travaillent au même endroit. C'est une véritable force de frappe – cela a d'ailleurs inspiré les réformes de Business France. Le soutien à l'export ne se fait pas seulement à Chicago, Hong Kong ou Taïpei, mais commence en France. Par parallélisme avec l'évolution de Business France qui implique une présence croissante de ses représentants dans les régions afin d'aider les entreprises à se projeter à l'international, nous souhaitons que les VIE puissent également bénéficier d'une expérience plus importante en France.

Dans le cadre de leur formation en entreprise et pour tenir compte de leur rôle de « pont » entre la France et l'international, nous souhaitons donc qu'ils puissent passer un peu plus de temps en France. C'est le sens de cet amendement.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion