Intervention de Nathalie Loiseau

Séance en hémicycle du mercredi 10 octobre 2018 à 15h00
Questions au gouvernement — Droits de l'homme au moyen-orient

Nathalie Loiseau, ministre chargée des affaires européennes :

Madame la députée, la situation de M. Khashoggi est une préoccupation pour la France, comme celle de tous ceux qui, à travers le monde, défendent la liberté de la presse. Hier encore, dans cet hémicycle, j'évoquais les journalistes assassinés en Europe depuis un an, pour des raisons dont il y a fort à penser, au moins pour deux d'entre eux, qu'elles sont liées à leur situation professionnelle.

À chaque fois que la liberté de la presse est menacée dans le monde, la France s'exprime et elle agit.

2 commentaires :

Le 14/10/2018 à 08:40, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

Une presse qui s'auto-censure beaucoup par ailleurs, et qui est aux ordres du pouvoir le plus souvent. Il n'y a qu'à voir Ouest France et le Télégramme qui persistent à nier le caractère breton de la Loire Atlantique.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 17/10/2018 à 22:48, chb17 a dit :

Avatar par défaut

"une préoccupation pour la France, comme celle de tous ceux qui, à travers le monde, défendent la liberté de la presse"

La France est-elle préoccupée aussi par la liberté de Julian Assange ? Ce serait une bonne nouvelle, qui demanderait à être concrétisée en actes. Le travail d'information fait par cet homme, prisonnier d'opinion (confiné injustement depuis des années à l'ambassade de l'Equateur à Londres) dépasse en amplitude celui de maints journalistes accrédités et libres...

La France est-elle préoccupée aussi par la liberté de la presse russe, et acceptera-t-elle de reconnaître aux journalistes de RT ou de Sputnik le droit d'informer ? Ou celle-là est-elle un peu trop libre selon les critères atlantisto-élyséens ?

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion