Intervention de Dominique Potier

Séance en hémicycle du mercredi 7 novembre 2018 à 21h30
Projet de loi de finances pour 2019 — Compte d'affectation spéciale participations financières de l'État (état d)

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaDominique Potier :

Le temps est venu du débat au Sénat ; il est en train de se préparer. J'espère que les sénateurs arriveront mieux que nous n'avons su le faire, malgré l'énergie déployée par Régis Juanico, Boris Vallaud, Marie-Noëlle Battistel, moi-même et d'autres collègues, à expliquer de façon claire que l'on ne peut pas financer un fonds d'innovation avec un taux de rentabilité, tant de La Française des jeux que d'Aéroports de Paris, supérieur au rendement du capital. La démonstration ne nous a absolument pas convaincus !

Je confirme donc tous les arguments développés par Valérie Rabault sur la place stratégique du hub logistique de Paris ainsi que sur les enjeux pour Air France et pour notre pays, de façon globale, pas seulement sur le plan culturel mais aussi sur le plan de la stratégie économique. Je ne reviens pas sur la question des dangers sur le plan sanitaire et des dérives possibles pour La Française des jeux, quels que soient les pare-feu que nous mettrons en place. Je réaffirme ici que c'est un mauvais plan du strict point de vue financier et que vous n'avez pas su nous convaincre du contraire.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion