Dominique Potier

, député NG de la 5ème circonscription de Meurthe-et-Moselle

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

  Présences détectées     Participations     Questions orales    Vacances parlementaires   Médiane des députés    Lire plus d'explications

Informations

Contact

  • Par e-mail :
  • Par courrier :
    • Assemblée nationale 126 Rue de l'Université, 75355 PARIS 07 SP
    • Permanence parlementaire 27 Avenue du Maréchal Foch 54200 Toul
  • Collaborateurs :
    • M. Jean-Jacques Rihm
    • Mme Gaëlle Masson

Responsabilités

Travaux législatifs

Ses derniers dossiers

Tous ses dossiers

Ses interventions

Consulter ses travaux en commissions

Consulter ses travaux en hémicycle

Consulter toutes ses interventions

ProposésSignés
56Total794
3adoptés41
28rejetés457
11tombés55
2retirés99
6non soutenus20
6irrecevables48
0en attente74

Suivre l'activité du député

e-mail
par e-mail
Flux rss
par RSS
Flux rss
sur mon site

Champ lexical (sur 5 mois)

Productions parlementaires

Ses derniers rapports

Ce député n'a déposé aucun rapport.

Ses dernières propositions de loi

Ce député n'a déposé aucune proposition de loi.

Toutes ses propositions de loi cosignées

Questions au gouvernement

Ses dernières questions orales

Toutes ses questions orales

Ses dernières questions écrites

Toutes ses questions écrites

Historique des fonctions et mandats

Derniers commentaires concernant les travaux de Dominique Potier Flux rss

Confiance dans la vie publique - Suite à ses propos du 03/08/2017, Laïc1 a dit le 07/08/2017 :

Avatar par défaut

"Nous savons tous que dans les régions, les agglomérations, les métropoles ainsi que dans divers syndicats, des cumuls d'activités et de mandats amènent des rémunérations qui sont plus proches de 8 000 euros que des 5 000 euros qui nous sont attribués." On sent bien que ces gens-là vont comprendr...

Lire dans le contexte Voir tous ses commentaires

Confiance dans la vie publique - Suite à ses propos du 28/07/2017, Laïc1 a dit le 30/07/2017 :

Avatar par défaut

Il ne dit pas grand chose justement, il jette juste de la méfiance sur le mot "citoyen", ce qui n'est pas de nature à rétablir la confiance entre le citoyen et le politique. Si les politiques rejettent les citoyens, les citoyens rejetteront les politiques, c'est tout à fait normal et naturel.

Lire dans le contexte Voir tous ses commentaires