Intervention de Didier Paris

Séance en hémicycle du jeudi 22 novembre 2018 à 21h30
Programmation 2018-2022 et réforme de la justice — Article 26

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaDidier Paris, rapporteur de la commission des lois constitutionnelles, de la législation et de l'administration générale de la République :

Je préciserai, comme notre collègue vient de le faire, et pour que les choses soient bien claires, que nous ne touchons absolument pas aux associations de victimes. Les associations de victimes ont évidemment la possibilité de se constituer selon les règles qu'elles souhaitent et nous ne parlons ici que des associations d'aide aux victimes – la distinction est essentielle.

Notre objectif n'est pas de faire le tri entre les associations, mais de les « professionnaliser ». Ce que nous voulons, c'est les faire entrer dans une sorte de contractualisation avec l'État, afin de clarifier leur mode de fonctionnement.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion