Intervention de Bérangère Couillard

Séance en hémicycle du jeudi 22 novembre 2018 à 21h30
Programmation 2018-2022 et réforme de la justice — Article 26

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaBérangère Couillard :

Cet amendement, qui va dans le même sens que le précédent, vise à informer et accompagner la victime lors de son dépôt de plainte en ligne. Il est toutefois un peu plus précis quant aux informations qui devraient apparaître.

Aujourd'hui, en effet, lors du dépôt de plainte en ligne, les seuls numéros dont l'existence est indiquée sur le site pour informer l'usager en cas d'urgence sont le 112 et le 17. Afin de mieux accompagner la victime, je propos qu'elle soit également informée de l'existence de numéros nationaux d'écoute, d'information et d'orientation pouvant l'aider dans sa démarche. Il s'agit, dans ce cas précis, du numéro 3919, rappelé à de nombreuses reprises par la ministre Marlène Schiappa. Ce numéro pourrait être mentionné afin que les femmes victimes de violences puissent être écoutées et informées lors de leurs démarches. Ainsi, ces victimes seront pleinement accompagnées, si elles le souhaitent, dans ce moment qui peut être douloureux et où elles se trouvent parfois seules.

Je tiens donc à saluer ici l'amendement déposé sur ce même article par Guillaume Gouffier-Cha au nom de la délégation aux droits des femmes et à l'égalité entre les femmes et les hommes, que j'ai défendu tout à l'heure et qui reprend cette proposition. Je me félicite que la délégation aux droits des femmes, dont je suis membre, se saisisse de cette question importante et relève la nécessité, pour les femmes victimes de violences, d'être accompagnées et écoutées lorsqu'elles décident de porter plainte.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion