Intervention de Jean-Yves le Drian

Réunion du mercredi 3 octobre 2018 à 16h30
Commission des affaires étrangères

Jean-Yves le Drian, ministre de l'Europe et des Affaires étrangères :

Je n'avais pas compris…

Nous restons une force importante à Djibouti, et nous regardons de très près les évolutions politiques de la région. En effet, le changement de régime en Éthiopie et la nouvelle relation qui existe entre l'Éthiopie et l'Érythrée va sans doute conduire à des relations d'un autre type entre les différents pays concernés.

Je voulais aussi préciser, puisque la question m'a été posée par plusieurs d'entre vous, que les subventions aux Alliances françaises augmentent de 6 % pour l'année 2019. Cela montre bien la permanence de notre politique de réseau, de notre politique culturelle et de développement du français.

À cet égard, je répondrai, notamment à M. Leroy qui est intervenu sur la promotion du français, le Président de la République a évoqué, lors d'un discours à l'Académie française qui concernait ce sujet, un plan de développement du français, dont l'objectif, très ambitieux, est de doubler le nombre d'apprenants dans les établissements. Aujourd'hui, il y en a 350 000, il faudra donc atteindre 700 000.

C'est un objectif très difficile qu'il nous faudra atteindre, mais c'est dans ce cadre-là que nous avons engagé une réflexion autour de la réforme de l'AEFE. Je serai amené à exposer assez rapidement le plan d'orientation qui portera sur cette nécessaire mobilisation pour le développement du français. C'est une préoccupation que nous partageons, que plusieurs d'entre vous ont mis en valeur et sur laquelle nous considérons qu'il y a une priorité.

L'Institut français recevra 2 millions de plus en 2019 pour financer des actions au titre du plan de la langue française que le Président de la République a annoncé à l'Académie française. Ses subventions dépasseront ainsi 30 millions d'euros. Là aussi, il y a une permanence. Vous avez parlé de volontarisme, mais n'est pas un volontarisme « en l'air », c'est un volontarisme concret et chiffré. Il n'y a que Mme Autain qui ne s'aperçoit pas que le budget est en augmentation, mais nous avons toujours été en désaccord sur les chiffres. Nous allons donc maintenir notre désaccord ce soir encore…

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion