Intervention de Stéphane Demilly

Séance en hémicycle du mardi 5 février 2019 à 15h00
Questions au gouvernement — Fermetures de classes et suppressions de postes

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaStéphane Demilly :

Et cette année, il semblerait que ce soit l'année du check-up total puisque rien que pour ma ville, ce sont quarante heures de dotation horaire globale de moins pour le lycée, trente heures de moins pour un de nos collèges et deux fermetures de classe de primaire ! Rien que cela !

Monsieur le ministre, au moment où la fracture territoriale et éducative n'a jamais été aussi forte, où la pression sociale est à son comble, et où vous lancez un grand débat national, je vous le dis, en langage certes moins diplomatique que celui de vos services mais avec solennité : ne tirez pas trop sur la corde, prenez bien soin de mesurer le contexte particulier de vos décisions, et inspirez-vous de ce que disait ici notre illustre prédécesseur Victor Hugo : « L'éducation, c'est la famille qui la donne ; l'instruction, c'est l'État qui la doit ».

1 commentaire :

Le 13/02/2019 à 09:20, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

" deux fermetures de classe de primaire"

Il faut relancer la natalité dans la somme, et vous verrez plein de classes de primaire ouvrir.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion