Intervention de Alexandre Freschi

Séance en hémicycle du mardi 5 février 2019 à 15h00
Questions au gouvernement — Projet de loi pour une école de la confiance

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaAlexandre Freschi :

Il y a dix jours, j'ai assisté aux obsèques d'un homme qui m'était cher. Il a construit son parcours grâce à l'école de la République. Il fut professeur dans le primaire, puis dans le secondaire, principal de collège, président d'une amicale laïque et maire de la commune dans laquelle j'ai grandi.

À l'heure actuelle, l'ascension sociale est compromise par le système scolaire français, lequel figure – malheureusement – dans les bas-fonds des classements internationaux.

1 commentaire :

Le 13/02/2019 à 10:07, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

C'est sûr : à force de s'entêter à mettre les bons élèves avec les mauvais élèves, dans des classes trop hétérogènes pour faire du bon travail éducatif, la France ne pourra qu'atteindre les bas fonds du classement PISA.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion